Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

You know that I'm not good [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: You know that I'm not good [Libre] Lun 7 Nov - 12:58

"Je... à un de ces jours Regulus !" étaient les seuls mots qu'elle avait prononcé en partant. Je devais avouer qu'elle m'avait laissé sur ma faim, perdu. Je ne sais pas à quelle réaction de sa part je m'attendais, mais celle-ci était sans doute la pire. Ce n'était pas un rejet mais... Une fuite. J'étais pour le moins déçu. Et encore, c'était un euphémisme. Mais au fond, pourquoi m'en souciais-je ? Qu'en avais-je à faire de cette rouquine ? Là était tout le problème. Ses réactions importaient pour moi. Si jamais je la croisais seul à seule il y aurait des explications demandées.
Mon regard était posé au loin, sur la petite île qu'on voyait au milieu du lac noir. J'avais toujours eu envie d'y aller mais ne l'avais jamais fait. Le vent qui mordait mon visage me rappelait que ce n'était pas le bon moment. Je devrais attendre cet été pour nager jusqu'à là-bas. peu de monde était dehors par ce temps. Moi, j'aimais les froid. Il ne tarderait pas à neiger si ça continuait comme ça. Mes parchemins se pliaient dans tout les sens, remués par le vent. Mon devoir d'Histoire de la Magie était le lendemain, il fallait donc que je m'active si je voulais obtenir une note suffisante. Je ne prenais jamais de notes en cours, c'était trop ennuyant pour susciter mon attention. Une Serpentarde de ma classe m'avait donc gentiment prêté ses notes. J'allais les lui rendre dans un état...

Je n'arrivais pas à me concentrer, il n'y avait rien à faire, mon cerveau faisait dix mille tours par seconde. Je soupirais et regardais la buée franchir mes lèvres. J'enroulais mes mains dans ma cape en cachemire et soie noirs pour les réchauffer. Elles étaient toutes pâles. J'avais envie de bouger mais je n'en trouvais pas la volonté. Pour aller où de toute façon ? Peu importe l'endroit où j'allais, toujours la même image me revenait sans cesse en tête. Mais le froid ne parvenait pas à givrer mon cerveau. Le peu de monde qui était dehors venait de rentrer, ils avaient l'air de sortir d'un cours de Botanique. Je baillais longuement. J'avais mal dormis cette nuit là. Je jetais un coup d'oeil à ma montre : 12h30. Étrangement, je n'avais pas faim. Je n'irais pas au banquet ce midi, en cas de creux dans l'après midi, il me restait toujours quelques chocolats que j'avais reçu par hiboux. Une fille de l'école me les avait envoyé sans que je sache de qu'il s'agisse. Sur la boîte, à l'écriture fine et régulière était écrit "With my love". D'habitude, ce genre de cadeau finissait directement dans la cheminée, mais là, je devais avouer qu'ils étaient plutôt bons, et qu'ils me dépannaient lorsque j'avais faim. Je sifflais longuement et vit une tâche noire apparaître dans le ciel. Elle descendait à toute vitesse dans ma direction. D'un geste majestueux, un hibou se posa sur une de mes jambes qui étaient croisées. Son regard vert et perçant accrocha le mien. J'esquissais un sourire en coin. Décidément, il était toujours aussi fidèle cet animal.
Je sortis courageusement une main de ma cape et effleurais les douces plumes de Berlioze. Vu la tête qu'il faisait, il n'était pas difficile de croire que je l'avais réveillé en l'appelant. J'ouvris un pan de ma cape et poussa l'animal à l'intérieur. Seule sa tête dépassait à présent. Mes mains étaient de nouveau au chaud et j'étais bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow Jenkins

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 24/09/2011

Feuille de personnage
Ascendance:
Copyright:

MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre] Lun 21 Nov - 23:40

Alors que je travaillais paisiblement dans la salle commune, une besoin irrépressible de sortir et d'échapper de ne serait-ce quelques instants à l'atmosphère bruyante et étouffante qui régnait dans la pièce des jaunes et noirs, s'empara de moi. Il fallait que sorte et vite. Sans plus attendre je fourrai mes affaires dans mon sac, pris ma cape et pénétrai hors des cachots. Montant les escaliers de pierres, c’était comme si je revenais petit à petit à la vie. Je ne sais trop pourquoi mais depuis quelques temps j’étais un peu claustrophobe, et excepté ma salle commune et mon dortoir je supportais de moins en moins les cours que nous passions dans les sous sols. Seulement prendre mon sac et mes affaires et sortir de ces sombres lieux c’était bien beau, mais où aller ensuite ? La question ne demeura pas longtemps sans réponse, regardant le lac par une des grandes fenêtres de l’école, mes pas me guidèrent jusqu'à cet endroit. Comme les marins de mon village natal, je ressentais une sorte d’appel au large ou plutôt d’appel à l’eau. Je m’installais sous un des vieux saules exceptionnellement libre qui bordaient le bord de l’eau. ? J’appréciais beaucoup ces grands arbres car leurs branches pendaient négligemment vers le sol formant une sorte de capsule ou l’on pouvait s’y mettre à son aise à l’abri des regards indiscrets. Des bruits de froissement de papier m’indiquèrent que je n’étais pas la seule à occupé les lieux. Mais comme je ne pouvais entrevoir le visage de l’occupant, j’en déduis qu’il était installé beaucoup plus loin et décidai donc de ne pas en tenir compte. Le froid pénétrant et le vent glacé qui balayait mon visage et ébouriffait mes cheveux détachés, me rappelait l’air marin qui balayait la cote et les hautes falaises de ma chère Ecosse. Nostalgique, je fixais le lac noir et la petite île qui s’y trouvait bien au centre comme inaccessible. « Un temps parfait pour faire de la voile » pensais-je « du vent pour un peu de courant, que demander de mieux ? Ce n’est pas un peu de froid qui va m’y faire renoncer »me dis-je .Il me restais donc à penser comment y parvenir .Vu le parc quasi désert j’en déduisais qu’il devait être aux alentours de midi et vu le froid plus personne ne penserais à sortir, j’étais donc tranquille pour mener à bien ma petite entreprise. Une rafale de vent me fis frissonner, j’étais trop légèrement vêtu pour une traversée du lac mais qu’importe j’étais une écossaise oui ou non ? En tout cas pas une poule mouillée .Hors de question de laisser tomber c’était trop tentant. Je ressaierais ma petite cape contre moi et frottais mes deux mains l’une contre l’autre pour les réchauffais avant de me mettre à l’œuvre .Je métamorphosais le tronc creux derrière moi en petit voilier pouvant accueillir une à deux personnes, facile à manier en ce plaçant sur les courants du vent. Hissant mon sac de cours à bord, je commençais à pousser mon embarcation à l’eau. Mais alors que je fournissais les derniers efforts pour faire quitter mon petit voilier de l’espèce de boue qui maculait les bords du lac, je bousculais par mégarde, un élève. Sans doute celui que j’avis entendue quelques minutes plus tôt remuer ses parchemins faisant aussitôt s’envoler son hibou dans un bruissement d’ailes

Je je suis désolé, je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un bredouillais-je lamentablement

J’espérais au moins que ce ne soit pas quelqu’un de populaire qui raconterai à tout le monde la misérable entreprise que je m’apprêtais à accomplir. Mais je me rendis vite compte que mes espoirs étaient vains car je me trouvais face à Régulus Black. Des pommettes roses vinrent colorées mes joues pales pour quelques secondes. Pire encore un gargouillis se fit entendre de mon estomac, je me rendis compte à cet instant que j’avais. Horriblement gênée j’attendis son châtiment pour avoir osé le déranger …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre] Ven 25 Nov - 19:12

Un son de pas dans l'herbe m'indiqua que je n'étais plus seul. J'avais une flemme immense pour regarder de qu'il s'agissait. Ne pouvait-on vraiment jamais être seul dans ce château ? Apparemment pas.
Je soupirais en caressant toujours mon oiseau lorsque j'entendis une voix prononcer un sortilège. Génial ! J'étais en présence d'une fille... Je ne connaissais pas cette voix et peu m'importait. Il était tant que je parte puisque je n'tais plus tranquille. Je récupérais mes feuilles qui s'étaient envolées et les rangeais dans mon sac. Un léger bruissement de cape me parvint suivit d'un bruit sourd de masse qu'on lâche sur une surface en bois. Je reçus un choc derrière les genoux et lorsque je me retournais, j'eu la surprise de constater que c'était un petit voilier qui m'avait percuté, poussé par une fille. Berlioze s'envola effrayé. De plus en plus génial ! La blonde était une Poufsouffle, donc une imbécile. Voila qui s'expliquait. Exaspéré je me tournais vers elle.

"Je je suis désolée, je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un."

Pour couronner le tout, elle ne savait pas s'exprimer. J'arquais mes sourcils et la regardais avec des yeux glacials et une expression dure.

"Est-ce que tu as la moindre idée de ma cape que tu viens de salir ?!"

Je la toisais, la détaillant de la tête aux pieds. J'esquissais ensuite un sourire narquois. Le dédain devait se lire sur mon visage.

"De toute évidence, non. Quel est ton nom ?"

Je tâchais d'enlever la boue et croisais mes bras. Je ne l'avais jamais vu avant. Ce n'était pas non plus la stupide Poufsouffle qui m'avait donné le mot de passe qui m'avait conduit jusqu'à la salle de bain des préfets. Je chassais ce moment de ma tête. Comptait-elle réellement aller naviguer sur le lac noir par ce temps ?! Était-elle aussi folle qu'inconsciente ?! Si elle se recevait la moindre vague, elle finirait en hypothermie. Et qui devrait s'en charger, c'était moi, évidemment. Elle était blonde et blanche, avec les yeux clairs. Elle venait soit d'un pays nordique, soit d'Irlande ou d'Ecosse. Avait-elle entendu parler de moi ? Si tel était le cas, je me retrouvais dans le cas contraire. Mais après tout, je n'avais aucune raison de me renseigner sur les jaunes et noirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow Jenkins

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 24/09/2011

Feuille de personnage
Ascendance:
Copyright:

MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre] Jeu 1 Déc - 12:26

Je ne savais vraiment plus où me mettre ,j'avais oser déranger le noble Regulus Black dans sa sieste . Si ça avait étté Siruis Black ça aurait été un moindre mal , lui au moins se serait montrer galant avec moi , aurait esquissé son sourire charmeur et aurait engacé la conversation d'un ton aimable ... Malheureusement pour moi , il en téait autrement pour Regulus Black , c'est à ce demander si ces deux la étaient vraiment frères tant leurs caractères étaient dissemblables."Ah si seulement c'était le beau Siruis Black !" soupirais-je intérieurement .L'illustre héritier de la famille black "toujours pure" comme on le notait dans les vieux livres sur la généalogie sorcière , se tourna en ma direction .

"Est-ce que tu as la moindre idée de ma cape que tu viens de salir ?!"

dit-il en fronçant les sourcils
A en juger sa tête il n'était pas content qu'on le dérange . Le ton qu'il avait pris pour s'adresser à moi , me révolta . Quelle manque de politesse ! J'étais outrée mais comme à mon habitude , je n'en laissais rien paraitre . Ce vaurien va devoir apprendre les bonnes manières . Ce n'est pas parceque je suis pas assez bien pour lui qu'il faut me parler comme ça !Pour couronner le tout j'avais la désagréable impression qu'il était en train de me passer aux rayons X . Ce qui fit augmenter ma mauvaise humeur . Je n'aimais pas qu'on me regarde , je préférais être transparente, la plus discréte possible ,... mais je n'allais pas me laisser impressionner par ce type ; Hors de question , que je devienne sa cible et qu'on me marche sur les pieds.


"De toute évidence, non. Quel est ton nom ?" continua-t-il d'un air méprisant tandis qu'il essayais d'enlever la boue qui soullait sa cape .

Je décidais de lui répondre froidement et de lui donner une bonne leçon .Je ne supportais pas qu'on me rabaisse ainsi et surtou. lorsque cela sortait de la bouche de Regulus Black.

"Certes je l'admet pauvre de vous ! Mais ce n'est pas trois malheureuses taches sur votre cape qui vont vous faire défaillir , surtout quand on sait se servir d'une baguette.Et puis être polie quand on croise quelqu'un c'est la moindre des choses. Pour votre peine , je ne vous dirais pas mon nom, de toute évidence comme vous le dites si bien , vous n'avez pas besoin de le savoir . "

Je lachais un soupir , sortis ma baguette de ma manche et par un sortillège informulé , enlevai la boue de sa cape . "Monsieur est content" raillais-je dans ma tête . Non mais je vous jure ces nobles ... incapable de se prendre en main, toujours besion d'un elfe.Ce genre de personne m'agaçait au plus haut point . Ravie de ne plus rien lui devoir , je poursuivi mon entreprise, à l'aide cette fois ci de ma baguette magique , pour lui montrer que moi au moins je savais m'en servir et je ne geingnais pas inutilement .Usant de la métamorphose pour créer de quoi amarer mon bateau , je fabriquait un point d'attache à l'aide d'une pierre , que je transformais aussitot . Une branche longue et souple ,du saule pleureur, fut transformé en corde . Montant dans mon embarcation maintenant sur les eaux noirs du lac , je lançais un dernier regard froid à l'imposteur.

"Je laisse Monseigneur tranquille" dis-je d'un air narquois ,prête a partir.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre] Jeu 1 Déc - 19:39

J'avais réussi à l'énerver mais peu m'importait. Elle semblait préparer qu'elle chose de cinglant à me lancer. En attendant qu'elle prépare sa phrase, j'affichais un petit air narquois.

Certes je l'admet pauvre de vous ! Mais ce n'est pas trois malheureuses taches sur votre cape qui vont vous faire défaillir , surtout quand on sait se servir d'une baguette.Et puis être polie quand on croise quelqu'un c'est la moindre des choses. Pour votre peine , je ne vous dirais pas mon nom, de toute évidence comme vous le dites si bien , vous n'avez pas besoin de le savoir ."


Croyait-elle me pousser dans mes retranchements en me sortant cela ? Pour qui se prenait-elle cette fille ?! Si elle attendait tirer triomphe de son sarcasme, elle allait être déçue, j'avais de l'expérience dans cette matière et je n'étais pas un Serpentard pour moi. Le respect, pourquoi en aurais-je pour elle ? Je pris un ton impérieux mais toute fois calme.

"Sachez mademoiselle que certaines personnes prennent soin de leur apparence, même à trois tâches près ce qui distingue leur statut social. Je sais très bien me servir d'une baguette magique, mais cela n'est que question de principe. Après tout, je n'ai que faire de votre nom, c'est exact, vous n'êtes certainement pas la personne que j'inviterais par galanterie dans un endroit charmant. L'impolitesse est de déranger les gens voyez-vous, donc je considère que vous avez fait le premier pas vers cette valeur."

A l'aide d'un sortilège informulé, sans doute, elle avait enlevé les tâches qui couvraient ma cape. Voulait-elle se montrer plus forte ou plus intelligente ? Râté. Rien ne m'atteignait, je n'avais nul besoin de prouver mon talent à quiconque, et surtout pas à un blaireau. Ce qui comptait, c'était d'en être convaincu soi-même.
Voila qu'elle se mettait à utiliser la magie pour faire avancer son petit voilier. De toute évidence, elle cherchait à me prouver qu'elle ne s'abaissait pas à mon niveau. Mais cela était trop tard. Sa stupide erreur avait été de pousser son embarcadère et me percuter.
De toute évidence, elle me haïssait, comme beaucoup d'autres filles stupides, elle aurait sans doute préférer se trouver face à mon frère. Dommage pour elle, je ne comptais pas l'inviter dans mon lit ni même lui tendre la main pour l'aider. Quoique. Les relations pouvaient toujours servir. Si elle m'appelait "monseigneur" ironiquement, peut-être ne tarderait-elle pas à le penser vraiment bientôt. Machinalement, je jouais avec un de mes piercings.

"Vous vous y aventurez seule. Vous êtes folle. Laissez-moi venir, que nous réglions notre petit différent."

En signe de respect et politesse (qui étaient peut-être feints), je lui tendais la main pour échanger une poignée. Je devais avoir la peau glacé, mais elle en ferait outre, si elle était aussi polie qu'elle le prétendait.

"Regulus Black."

Mon regard planté dans les yeux, impassible, j'attendais un quelconque signe de sa part, qu'elle se manifeste.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow Jenkins

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 24/09/2011

Feuille de personnage
Ascendance:
Copyright:

MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre] Dim 18 Déc - 20:32

Ce type m'agaçait vraiment avec ses airs hautain et méprisant je ne désirais qu'une seule chose qu'il fasse comme tout le monde , faire comme si j'étais transparente , qu'il se taise et qu'il oublie que j'existe .Visiblement c'était plutôt mal parti. Ses yeux sournois de vert et argent me mettaient mal à l'aise , il faut dire que je n'était pas très doué pour les relations humaines enfin je veux dire amicale , mais je n'aimais pas qu'on me traite de moldu ou de sang de bourbe mal élevé , impertinente ....

"Sachez mademoiselle que certaines personnes prennent soin de leur apparence, même à trois tâches près ce qui distingue leur statut social. Je sais très bien me servir d'une baguette magique, mais cela n'est que question de principe. Après tout, je n'ai que faire de votre nom, c'est exact, vous n'êtes certainement pas la personne que j'inviterais par galanterie dans un endroit charmant. L'impolitesse est de déranger les gens voyez-vous, donc je considère que vous avez fait le premier pas vers cette valeur."


Non mais et puis quoi encore , comme si son statut sociale sois disant pur le mettait au dessus de moi . On est dans une monarchie parlementaire et a Poudlard , il va falloir que tu t'habitue à côtoyer des gens qui n'ont pas de sang bleu dans les veines , vociférais-je dans ma tête Au moins j’espérais qu'il sois trop poule mouillée pour venir me chercher là ou j'allais m'aventurer

" je crois m'être excuser non ? Mais vous devait sans doute être un peu sourd.Et puis nous sommes pas au temps de Molière avec ces "Précieuses Ridicules " . Personne hormis moi n'a vu ces taches.Si c'était le cas contraire je comprendrais vos singeries. Ce scandale est inutile"

"Snow calme toi , tu vas un peu trop loin , ne t'attire pas plus d'ennui" me fis savoir ma conscience Je tachais de reprendre mon état normal /passif .Je détachais mes cheveux et les laissais voleter dans le vent .Cette sensation de l'air froid et piquant sur mon visage , me calma un peu .Il se mit de son cotés à jouer avec ses piercings Le moment parfais pour filer vers le large et pour qu'il m'oublie Seulement le petit prince n'avait pas envie de s'en arrêter là , il ouvrit la bouche pour prendre la parole .

"Vous vous y aventurez seule. Vous êtes folle. Laissez-moi venir, que nous réglions notre petit différent."

Oh non il manquait plus que ça ! Je poussais un léger soupir Enfin si c'était le seule moyen pour me débarrasser de l’embarrassant Regulus Black , il fallait bien que je le fasse.

"Je pourrais bien dire la même chose de vous mais passons outre . Pour votre gouverne je peux me débrouiller seule .Là d’où je viens on apprend à faire de la voile avant de savoir marcher. Mais je vous préviens , je n'embarque pas ceux qui ont le mal de mer ni les poules mouillées !"

Il me tendis la main , mentionna inutilement et me regarda droits dans les yeux Je soutint son regard en le regardant moi aussi fixement Je répondis à son geste et dis promptement :

"Snow Jenkins"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You know that I'm not good [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

You know that I'm not good [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Extérieur :: Le Lac-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit