Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Lun 24 Oct - 17:07

J’attendais le jeune Regulus Black pour un cours de rattrapage. En effet, ce dernier avait eu un Troll à la première évaluation de l’année, qui pourtant était enfantine. Il n’y avait même pas besoin d’avoir le Don pour boire une tasse de thé, que diable ! Après ça, il suffisait de comparer bêtement les dessins au fond de la soucoupe et les schémas dans le livre pour avoir un Optimal. A moins d’être aveugle, il n’y avait aucune difficulté. A ma connaissance, Regulus avait une vision tout à fait satisfaisante. En même temps, ces programmes étaient complètement ridicules ; même moi, je m’ennuyais à les faire lire ces stupides feuilles de thé. Après ça, ce n’était pas la peine de s’étonner si la Divination passait pour une matière ridicule, sans intérêt et franchement destinée à combler les trous dans les emplois du temps. Comme si l’avenir était inscrit dans notre bave. Je haussai les épaules d’un air dédaigneux, avant de reprendre mon habituel air impénétrable.

Evidement, il était en retard. Quel dommage qu’il ne fasse pas plus d’efforts, il avait tellement de talent. Beaucoup de capacités et au moins autant d’orgueil.

J’arrangeai les parchemins entassés sur mon bureau dans une pile à peu près convenable et ramassai mon saxophone, négligemment jeté sur un fauteuil, pour le remettre dans sa boîte. Avant de le ranger, je passai ma main sur les touches dorées le long du cou de cygne de l’instrument. Je me souvenais encore du jour où Terry me l’avait offert. C’était pour l’anniversaire de mes treize ans, et j’étais rentré de Poudlard pour les vacances de Noël. Nous avions essayé de jouer Tutti Frutti et Sumertime Blues avant de nous effondrer sur le canapé en riant. C’est fou ce que tout avait changé depuis.

Comment allais-je bien pouvoir intéresser le jeune Black à ma matière ? Il était difficile d’enseigner la Divination à des enfants issus de familles de sorciers, surtout de Sang Purs. Ils se prenaient pour la crème de la crème et apprenaient à mépriser les sciences inexactes dès le plus jeune âge. J’avais eu de la chance de venir d’une famille moldue, ce qui m’avait permis d’entrer en cours sans aucun préjugé. L’alchimie avait été instantanée : j’aimais l’idée que le futur, contrairement au passé, n’était pas inscrit dans le marbre et pouvait changer du tout au tout. Qu’une prédiction, heureuse ou malheureuse, n’était jamais forcée de se réaliser. C’est à cause de ce flou artistique dans l’essence même de la matière que je n’aimais pas le carcan des programmes officiels, des livres de cours et des examens.

Au moment où je commençais à désespérer que Regulus arrive un jour, la trappe se rabattit d’un coup et une masse de cheveux bruns apparut dans l’ouverture dans le plancher.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Lun 24 Oct - 17:31

J'étais tranquillement assis dans la salle commune, mon hibou Grand Duc sur les genoux. Je caressais ses longues plumes brunes et blanches, douces comme le cachemire et brillantes comme le satin. Cet animal était sans aucun doute mon ami le plus cher. Il avait sa personnalité bien à lui, ayant souvent tendance à se braquer pour un rien qui le contrariait mais il avait l'intelligence et l'affection de bien des humains. Berlioze était d'un calme surprenant. Il parvenait à se faire oublier pendant plusieurs heures d'affilées, étant dans la même pièce que vous, sans pour autant dormir. Il avait beau être capricieux, sa prestance n'avait d'égal.
Je sirotais un thé que mes parents m'avaient envoyé tout droit d'Inde, où ils avaient jugé bon de s'octroyer un voyage. Il était corsé et épicé, comme tous les thés orientaux et succulent. Bizarre, j'avais l'impression d'avoir oublié quelque chose. Cela ne devait pas être très important. Reportant mon regard sur le thé, je ne pus m'empêcher d'avoir cette même sensation désagréable.
Je haussais les épaules et finissais ma tasse. Quelques feuilles de thé étaient restées collées au fond. Pouah ! J'avais horreur des feuilles de thé. Elles me rappelaient tellement cette stupide matière qu'était.... LA DIVINATION ! C'était CA que j'avais omis. Mon cours de rattrapage pour tenter de modifier l'horrible Troll que m'avait collé l'horrible prof au nez crochu. Ce dernier me mettait mal à l'aise.
Je me relevais brusquement, surprenant Berlioze qui alla se percher sur la cheminée. Je lui fis un rapide regard d'excuse, laissa ma tasse en plan et courut dans le dortoir chercher mon sac. Je vérifiais rapidement avoir tout ce qu'il fallait et enfila ma robe aux couleurs de Serpentard.
Je marchais vite, très vite, bousculant tout sur mon passage, sans rien me soucier d'autre. Je devais me rendre au septième étage... Ça faisait loin tout ça quand même ! Je me mis à courir, montant les escaliers à toute vitesse, gérant ma respiration avec peine. Les escaliers n'avaient pas l'air de bouger. Heureusement. Je n'avais pas de temps à perdre. Aïe aïe aïe. Le thé dégueulasse n'était-il pas un handicap suffisant pour une évaluation dans cette matière ? Pourquoi fallait-il en plus de ça que j'arrive en retard. Finalement, peut-être qu'un Rapeltout n'était pas une mauvaise idée en cadeau de Noël...
J'atteignis la tour et attendis que l'échelle en argent descende du plafond. Je gravis les barreau tout en reprenant mon souffle et ouvrit la trappe brutalement, pénétrant dans l'antre du "Prof au nez crochu".
Je ne me départis cependant pas de expression habituelle lorsque je lui adressais la parole.

"Veuillez m'excuser pour le retard. J'avais comment dire... Oublié. Mais j'imagine sans doute que vous l'aviez vu venir."

Mon rictus laissa apparaître mes dents blanches, succédant à ma voix pleine de sarcasme. Mon insolence me créait un troisième handicap. Mais je ne pouvais rien à cela. Je n'aimais pas la divination. Déjà que je venais au rattrapage, je ne pouvais pas non plus feindre le plaisir de me trouver ici. On étouffait de chaleur, comme à chaque fois dans cette pièce. J'enlevais ma robe et la jetais désinvoltement sur un pouf.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Lun 24 Oct - 18:49

Je vis sa mince silhouette se déplier, puis il tira laborieusement son sac de l’ouverture et lâcha d’un ton qui se voulait, je suppose, insolent et désinvolte :

« Veuillez m'excuser pour le retard. J'avais comment dire... Oublié. Mais j'imagine sans doute que vous l'aviez vu venir. »

La réponse m’arracha un demi-sourire narquois.

« Je suis suffisamment occupé avec mon propre destin, Black, je ne passe pas ma vie à étudier celui des autres. Asseyez-vous et ramassez moi ce manteau que vous laissez traîner partout. Il n’y pas d’elfe de maison pour passer derrière vous, ici. »

Très digne, il se posa élégamment sur un pouf, ce qui contrastait avec son air toujours maussade. La question était, comment intéresser cet élève morose à la Divination ? Je remis en place une longue mèche qui s’était échappée et m’assis en face de lui, lui lançant mon habituel regard en coin qui accentuait l’effet dérangeant de mes yeux différents. J’aimais beaucoup jouer à ce petit jeu, même si je savais pertinemment que Black s’en moquait royalement et ne m’appréciait déjà pas de toute façon.

« La Divination n’est pas une matière comme les autres, Black. Vous n’aimez pas l’étudier, et en tout confidence, je vous comprends. Cette méthode rigoureuse et quasi militaire que nous impose le Ministère de la Magie est tout bonnement ridicule et ennuyeuse, mais il va falloir faire avec. Soyons clair : que vous réussissiez ou non m’importe peu, c’est vous qui passerez un examen à la fin de l’année. Si vous ne voulez pas réduire à néant vos efforts en Défense contre les Forces du Mal, où, il me semble, vous excellez, un minimum de travail en Divination me semble nécessaire. Il serait stupide d’être pénalisé pour si peu, n’est-ce pas ? »

Il me jeta un regard noir et dubitatif, mais je savais que j’avais marqué un point en flattant son orgueil au bon endroit. Avec un peu de chance, j’arriverais à en tirer un peu de motivation pour une petite heure.

« La Divination ne s’apprend pas. On a le Don ou on ne l’a pas. Quand on l’a, ce cours permet d’apprendre à le maîtriser et à l’optimiser. Or, de toute évidence, vous ne l’avez pas, comme la plupart des gens, soit dit en passant. Nous allons donc faire plutôt une « initiation aux techniques de Divination ». Prenez-le comme un cours de culture générale. Et montrez un peu de bonne volonté, que diable ! Je vous demande de comparer des formes, pas d’inventer la nouvelle prophétie qui nous sauvera tous. »

Je lui donnais alors une tasse de thé et un exemplaire de Lever le voile du Futur (grands dieux, comment voulez-vous être pris au sérieux quand votre manuel a un nom pareil ?), et me mis à faire les cent pas en attendant que Black ait fini d’analyser le contenu de la tasse. J’étais curieux de voir s’il allait encore faire mourir son frère dans d’atroces souffrances, et quelle châtiment horrible il allait inventer cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Lun 24 Oct - 19:33

Je le regardais avec un air de défi, mais comme je l'avais bien estimé, ce professeur avait une répartie sans doute aussi travaillée que la mienne. Pas dans la réponse qu'il me fut, qui en soit était assez pitoyable :

"Je suis suffisamment occupé avec mon propre destin, Black, je ne passe pas ma vie à étudier celui des autres. Asseyez-vous et ramassez moi ce manteau que vous laissez traîner partout. Il n’y pas d’elfe de maison pour passer derrière vous, ici."

Mais par son petit sourire narquois et pincé. Pour être dans la continuité de ce qu'il voulait être une réponse emplie de dignité, il alla s'assoir avec prestance sur un pouf, ce qui trancha avec sa étrangeté. J'orientais ma baguette magique vers ma robe qui se plia d'elle-même soigneusement et alla se ranger dans mon sac. Toujours de mon ton bourré de sarcasme, je répliquais :

"J'ai plaisir à croire et à dire, Professeur, que l'on est jamais mieux servi que par soi-même. Je n'ai nul besoin de serviteur, à la différence de certaines personnes."

Le sourire que j'esquissais à la suite fût faux, bien que très poli et aimable. Oui j'étais hypocrite, et je le savais très bien. Je m'assis en face de lui, tandis qu'il m'offrait un de ces regards en coin qui laissaient penser qu'il souffrait d'un léger strabisme. Mes yeux durent se faire rieurs, mais rien de plus. Je dissimulais mon envie de rire parfaitement, comme à mon habitude. J'étais le roi des dissimulateur. Peut-être le professeur avait-il voulu me déstabiliser. Personnellement, je snobais cet acte et plantais mon regard dans le sien, tandis qu'il déblatérai un discours censé me motiver. Je m'en fichais comme une guigne jusqu'au moment où il aborda mon point sensible : ma fierté.

"Si vous ne voulez pas réduire à néant vos efforts en Défense contre les Forces du Mal, où, il me semble, vous excellez, un minimum de travail en Divination me semble nécessaire. Il serait stupide d’être pénalisé pour si peu, n’est-ce pas ?"

Je lui offris mon sourire le plus hypocrite que j'avais en réserve et pris une voix mielleuse où l'ironie perçait.

"Oh mais tout à fait. Surtout qu'il me semble être très mauvais dans toutes les autres matières. Ce serait Dommage que le divination me fasse plonger."

Je secouais la tête et prenais un air sidéré. Non mais pour quoi prenait-il sa matière ? Et pour qui se prenait-il ? Jusqu'à preuve du contraire, mais résultats étaient largement satisfaisants et cette matière optionnelle et inutile, même avec un troll ne le ferait pas rater l'examen. Au pire j'abandonnerais cette matière. Mes parents ne seraient sans doute pas dans leur meilleur jour quand ils l'apprendraient, mais comparé à mon frère, j'étais une merveille de la nature, un enfant prodige.
Je lui jetais un regard noir tout de même, juste pour la forme. C'était même un réflexe chez moi. Je levais un sourcil et décidais de ne pas rendre cette heure la plus exécrable qu'elle puisse l'être en tentant d'écouter un minimum ce que disait "nez crochu". Il continua son éternel blabla soporifique.

"La Divination ne s’apprend pas. On a le Don ou on ne l’a pas. Quand on l’a, ce cours permet d’apprendre à le maîtriser et à l’optimiser. Or, de toute évidence, vous ne l’avez pas, comme la plupart des gens, soit dit en passant. Nous allons donc faire plutôt une « initiation aux techniques de Divination ». Prenez-le comme un cours de culture générale. Et montrez un peu de bonne volonté, que diable ! Je vous demande de comparer des formes, pas d’inventer la nouvelle prophétie qui nous sauvera tous."


Cherchait-il à faire de l'humour ? Depuis quand tentais-je de sauver le monde dans les prédictions totalement inventées et impensables que je faisais ? Je me considérais plus comme le méchant de l'affaire que comme le héros qui sauverait la planète du Grand Mage Noir.
Je le regardais perplexe et ne put m'empêcher de lâcher les mots suivants, comme s'ils me brûlaient dans la bouche :

"Je vous signale que Lever le voile du futur est un ouvrage que l'on étudie en troisième année et le fait de lire l'avenir dans les feuilles de thé aussi. Si cela ne vous ennuie pas, j'aimerais que nous passions à autre chose."

Mon ton n'était certes pas aimable, mais c'était la stricte vérité, et pour une fois que le professeur ne pouvait le nier car j'avais dans mon sac des preuves à l'appui, à savoir des comptes-rendus de chaque séance. En aucun cas, je ne voulais insinuer que j'avais excellé dans ce domaine mais je l'avais fait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Ven 28 Oct - 16:58

Le sourire mielleux qu’il me servit manqua de me faire éclater de rire. Cet air hypocrite ne lui allait absolument pas, tout comme le ton de conversation de salon qu’il employa :

« Oh mais tout à fait. Surtout qu'il me semble être très mauvais dans toutes les autres matières. Ce serait Dommage que la Divination me fasse plonger. »

J'effaçais rapidement le rictus plus ou moins sadique qui, j'en étais sûr, s'était peint de lui-même sur mon visage. Malgré tous les arguments auxquels j’avais pu penser, Black ne semblait pas particulièrement convaincu. Il devait être trop tard pour le motiver d’une quelconque manière. Tant pis. C’était tout de même dommage de gâcher tant de capacité. Pendant que je récitais mon petit discours, je vis plusieurs émotions passer sur son visage, visibles bien que furtives, rapidement effacées et noyées dans une perpétuelle attitude hautaine. L’ennui et l’agacement se faisaient concurrence dans ses yeux sombres.

« Je vous signale que Lever le voile du futur est un ouvrage que l'on étudie en troisième année et le fait de lire l'avenir dans les feuilles de thé aussi. Si cela ne vous ennuie pas, j'aimerais que nous passions à autre chose. »

En voilà un qui ne manquait pas de culot. Mais au moins, ce n’était pas un de ces lèche-bottes infâmes comme on en faisait beaucoup ces temps-ci. L’une de mes grandes phrases, du temps de ma scolarité à Poudlard, était « Si tu n’as rien d’agréable à dire, viens t’asseoir à côté de moi ». Même si je n’appréciais vraiment pas ce gamin, je devais reconnaître qu’il sortait du lot, à sa manière. Je répondis donc :

« Mais vous avez tout à fait raison, Black. Seulement, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, vu votre note au premier contrôle de connaissances, j’aimerais m’assurer que vous avez acquis les bases. Nous aviserons ensuite. »

Je repris donc mes allées et venues dans la grande salle de Divination. Je ne supportais pas l’atmosphère confinée, la chaleur, les vapeurs et l’entassement de meubles rococo qui donnaient une sensation d’étouffement. On se serait crus chez ma grand-mère paternelle, toujours à faire brûler de l’encens et à répandre des huiles essentielles partout. Il fallait absolument que je change cette décoration affreuse, héritage du professeur précédent. J’ouvris donc une des fenêtres pour faire rentrer de l’air frais, mais ce fut un coup de vent violent qui pénétra dans la pièce à la place, faisant s’envoler un paquet de partitions manuscrites. Alors que j’en ramassais une partie, qui était tombée près de moi, j’entendis comme un froissement de papier. Black avait-il tant de choses à dire sur le fond de sa tasse qu’il avait besoin de changer de rouleau de parchemin ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black) Sam 5 Nov - 13:39

Les expressions que fournirent son visage me parurent indéfinissables. Mon sarcasme l'avait atteint d'une certaine manière sans que je puisse savoir comment. Je pianotais rapidement du bout des ongles sur la table. Il faudrait que je songe à les couper bientôt d'ailleurs. Sans s'énerver, ce qui m'étonna au plus haut point il me répondit :

« Mais vous avez tout à fait raison, Black. Seulement, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, vu votre note au premier contrôle de connaissances, j’aimerais m’assurer que vous avez acquis les bases. Nous aviserons ensuite. »

Naturellement. J'vais toujours raison, et j'aimais qu'on me le répète. Ha ha. Selon lui je n'avais pas les bases. Mais qui lui disait que j'avais envie de les avoir ? Peut-être bien les avais-je d'ailleurs, mais je ne m'en servais pas. Il était vrai que je passais le plus clair de mon temps en cours de divination à griffonner des mots dans mon grimoire. J'aimais inventer de nouveaux sortilèges ou élaborer des potions encore inconnues, aussi inutiles qu'elles soient. Bien sur, cela ne venait pas comme ça et je connaissais beaucoup d'échec. De plus, ces temps-ci dans les cachots, les souris et les rats dont je me servais pour cobayes devenaient difficile à trouver. Ils avaient du comprendre que je représentais une menace pour eux. Bref, là je n'étais pas à un banal cours.
Comme s'il ne tenait pas en place, il se mit à arpenter la pièce à grands pas, me laissant seul en face de ma tasse. Je la bus d'un trait, en m'efforçant de bloquer ma respiration pour ne pas sentir le goût nauséabond. Ce n'était quand même pas dur de trouver un thé potable ! Un paquet de parchemins était posé sur la table. Lorsque Newton ouvrit la fenêtre, il était évident que les feuilles s’envolèrent, s'éparpillant partout dans la salle. Le parchemin sur lequel je faisais mon analyse s'envola. Je la rattrapais du bout des doigts. Était-il vraiment stupide à ce point ce prof ou le faisait-il exprès pour me rendre la séance d'avantage insupportable ? Un air exaspéré passa sur mon visage. Lorsque je retournais la feuille, je m'aperçus que j'avais griffonné quelques sortilèges au dos, un jour au défaut d'avoir mon ouvrage. J'étais avec Severus Rogue ce jour là. Certains d'entre eux fonctionnais. je ne pouvais donc décemment rendre cette feuille au professeur. Je la rangeais rapidement dans mon sac en cuir et en sortit une autre. Je m'appliquais un maximum pour pouvoir partir le plus rapidement possible. Les yeux rivés sur la tasse et le livre, j'analysais. Au premier coup si ça paraissait abstrait, on se rendait compte au final que ça ne l'était pas. Il fallait juste un peu d’imagination et suivre le livre. Le prof était toujours à ramasser ses écrits qui avaient voleté dans toute la pièce. Dans la dizaine de minutes qui suivit, je bouclais ma copie. Je relus rapidement, juste pour la forme et m'éclaircis la gorge. Je fixais mon regard sur Newton.

"J'ai finis. Je peux partir maintenant ?"

Le ton que j'avais adopté était indifférent, il aurait pris beaucoup de plaisir à me garder encore si j'avais parût pressé de m'en aller. Je rangeais lentement mes affaires et d'un coup de baguette, nettoyait la tasse. J'allais la reposer sur l'étagère. Il m'avait donné une des moins belles. Pas étonnant venant de lui. C'était parfaitement à son image. Je ricanais intérieurement et retournais m'asseoir à ma place, pourvu de mon habituel sourire insolent. Je croisais mes bras sur la table et attendis que Newton me donne un signe de vie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black)

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de rattrapage (pv. Regulus Black)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Septième étage :: Salle de classe du cours de divination-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit