Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

We are in the mess [pv. Lily Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 19 Oct - 21:14

Sournoisement, comme à mon habitude, j'avais soutiré une information qui m'étais primordiale en ce moment même. Je n'avais eu aucun mal à tirer les veracrasses du nez de cette stupide Pouffsoufle. La vie était un jeu trop facile. Je n'avais non pas obtenu le mot de passe de leur salle commune car cela m'importait peu dans la mesure où je n'avais aucune crasse à y faire pour le moment.
Les douches de la salle commune de Serpentard - j'ai honte de le dire - étaient médiocres et cela commençait à me peser sérieusement. C'est pour quoi je pénétrais d'un pas nonchalant dans la salle de bain des préfets. L'air était chaud mais pour une fois, je l'appréciais. Vêtu seul de mon kimono en soie vert émeraude, je tirais sur un pan de la ceinture et laissa tomber au sol mon peignoir. Je me dirigeais alors vers la multitude de robinets et en ouvrais la plupart. Les effluves se déversaient dans la baignoire - qui ressemblait plus à une piscine pour moi - telles des rivières. Des bulles multicolores flottaient dans l'atmosphère et une odeur de menthe sauvage emplit l'air de la pièce à ma grande satisfaction. C'était une senteur que j'adorais particulièrement. Le bain se remplissait à une vitesse folle.
Une fois les robinets fermés, j'entrais lentement dans le bain. La chaleur et le contact de l'eau détendit immédiatement mes muscles. J'écartais les bras et m'étirais en lâchant un grand "Ahhhh" de soulagement. Je m'immergeais dans l'eau jusqu'au cou en prenant soin cependant, de ne pas mouiller mes cheveux pour le moment. En jetant un regard vers la porte, je me rendis compte que je ne l'avais pas fermé à clé. Ma baguette reposait sur l'étoffe satinée que j'avais laisser sur la pierre lisse.
Rapidement, j'évaluais dans ma tête le nombre de chances qu'une personne - déjà fallait-il qu'elle ait le mot de passe ce qui réduisait considérablement le nombre - qu'une personne vienne à ce moment même prendre son bain maintenant. Les chances étaient infimes. Serein, je profitais de mon bain.
Mon regard se posa sur le tableau représentant un être de l'eau sur son rocher. Ca n'avait pas changé, elle était toujours là à glousser. Décidément, beaucoup de choses et de personnes se trouvaient à Poudlard sans qu'elles en aient la place. Si seulement Salazar Serpentard était resté et avait mis ses idées en application, l'école ne serait peuplée que de sorciers dignes de l'être : des Sang-Purs.
J'allais m'appuyer contre la paroi opposer à la porte, dans un angle, si bien que je ne voyais plus cette dernière. Je vérifiais, sans doute par habitude, que mes piercings étaient toujours en place et qu'ils n'avaient pas glissé puis enleva ma chevalière en or blanc, portant les armoiries de notre Noble famille. La pensée du Sang-Pur qui coulait dans les veines me décrocha un léger sourire de satisfaction. Je fermais les yeux et me relaxais.
J'étais si bien ici que je redoutais le moment où il me faudrais en sortir. Mon sourire s'effaça, laissant place à une expression d'extrême relâchement. Mon air hautain partit de mon visage, ce qui était plutôt rare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Lun 24 Oct - 15:38

Même si le poste de préfet rapportait beaucoup de travail et contraintes en plus, il avait également bien des avantages. Par exemple, l'utilisation de notre propre salle de bains. Depuis le début de l'année, je n'avais guère eu le temps de m'y rendre et il m'étais plus facile d'utiliser celle de mon dortoir durant la semaine. Mais je profitais de ce luxe les week-ends où je le pouvais, comme aujourd'hui. Peu nombreux étaient les personnes levées en ce dimanche matin ce qui m'arrangeais. Je n'appréciais pas vraiment de rencontrer des élèves dans les couloirs revêtue de mon seul peignoir sur mes sous vêtements. Bien entendu cela n'arrivait jamais vu que les grasses matinées semblaient sacré pour tous à Poudlard.

Arrivée au cinquième étage sans avoir vu âme qui vive, je prononçais le mot de passe face à la statue qui permettait de garder cet endroit inaccessible aux autres élèves. La statue s'effaça pour me laisser passer et je m'engouffrais avec soulagement à l'intérieur. Ah enfin seule ! Et personne ne viendrait me chercher ici. Je fermais la porte à clé et contemplais un instant la grande pièce de marbre blanc ainsi que le tableau représentant une sirène que j'aimais beaucoup regarder chaque fois que je venais.
Je remarquais soudain que l'air était déjà empli par une forte odeur de menthe. Quelqu'un devait être passé récemment. Mais la baignoire était alors encore remplie et un tas de vêtement était au sol avec une baguette posée sur le dessus. Mon coeur manqua un battement réalisant que quelqu'un était encore dans la baignoire et qu'il ou elle était probablement nu. Je sentis mes joues s'empourprer tandis que je me retournais pas pudeur en m'exclamant :

- Je...je suis vraiment désolée. J'ignorais qu'il y avait déjà quelqu'un, la porte n'était pas fermée...

Je n'avais aucune idée de qui il s'agissait mais redoutais de le savoir. Au diable les architectes de cette école qui n'avaient pas pris en compte de séparer les filles des garçons. D'accord ils devaient se douter que les préféts avaient plus de mainière mais... il pouvait s'agir de n'importe qui !

Une idée s'imposa à mon esprit me tétanisant sur place. Et si il s'agissait de Remus ? Je ne pourrais même plus poser le regard sur mon homologue masculin. Je me tournais juste assez pour distinguer une silhouette au fond de la baignoire géante. Un garçon, aie ! Je pus juste distinguer qu'il n'était pas blond. Ce n'était pas le préfet Gryffondor, au moins !
Enfin, s'il s'avérait que ce fut l'un de mes collègues de Serdaigle ou Poufsouffle je ne me serais pas davantage sentie mieux. Oh, non ! Pourvu que ce ne soit pas un Serpentard ! Je ne m’étais jamais trouvée plus mal à l’aise qu’en cet instant, fixant avec attention la cascade de robinets doré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Lun 24 Oct - 16:46

Le son de la porte qu'on ouvrait, refermait et verrouillait ne suffit pas à me sortir de ma somnolence. En revanche, le résonnement de pas légers sur le carrelage me fit reprendre conscience. Quelqu'un était entré. Ma chance habituelle, je présume.
Lentement, j'ouvris les yeux et discernais une cascade de cheveux roux tombant sur un peignoir. Je ne voyais que le dos. La personne avait du s'apercevoir de la présence de quelqu'un d'autre. Elle ne tarderait sûrement pas à faire demi-tour et repartir. Seulement, non. A la place de cette situation que j'avais envisagé, ce fut une autre qui s'imposa. Je n'aimais pas être pris de court. Jamais.
Une voix claire et distincte sortit de la bouche de la jeune fille :

" Je...je suis vraiment désolée. J'ignorais qu'il y avait déjà quelqu'un, la porte n'était pas fermée..."

Elle me disait vaguement quelque chose. De toute évidence, je ne pouvais pas prendre le risque de sortir de l'eau. Je n'étais pas extrêmement pudique mais c'était par principe. Je ne savais pas qui était cette personne. Je rejoignis le bord le plus proche de la jeune fille et m'adressa à elle :

"C'est fâcheux, en effet, mais cela est en partie de ma faute. Si tu as quelque chose sous ton peignoir tu n'as qu'à me rejoindre. Histoire que je connaisse un peu la personne qui m'a pris sur le fait dans une situation plutôt embarrassante."

Je ris légèrement, sans joie, juste pour la forme. Je repris un visage Noble et fier, comme celui que j'affichais devant tout le monde et attendit que la jeune fille se manifeste d'une manière ou d'une autre.
Si elle était préfète, je ne m'en tirerais certainement pas comme ça. Sauf si elle était à Serpentard ce qui m'aurait grandement étonné. Si elle en faisait partie, je ne voyais vraiment pas qui elle pouvait être. J'étais encore trop loin de ma baguette pour l'attraper et tenter quoique ce soit. De plus, ce geste n'aurait pas été digne d'un gentleman. Or, je m'estimais en être un dans la mesure du possible, avec les gens qui en valaient la peine. Peut-être était-elle une Sang-Pure issue d'une grande famille. Avec un peu de chance je connaîtrais ses parents. La peau de ses jambes était claire. J'avais déjà deux éléments : peau blanche et cheveux roux. Cela ne me menait guère loin.
Je fis une moue perplexe et m'éloigna du bord. Une autre éventualité me vint à l'esprit : et si elle faisait partie du fan club de Sirius. Beurk non, pas une de plus, pitié. Je ne voyais même pas comment il pouvait en avoir, d'ailleurs.
La façon dont je lui avais répondu était peut-être un peu maladroite. Je décidais donc de me rattraper en me présentant.

"Au fait, je suis Regulus Black. En quatrième année à Serpentard."

J'adoptais un ton nonchalant pour détendre l'atmosphère. Désireux d'en savoir plus sur l'inconnue, et pour ne pas paraître égoïste ne pensant qu'à moi, je lui posais la première question que je lui aurais posé si notre rencontre avait-eût lieue dans différentes circonstances :

"Et toi, qui es-tu ?"

J'éclatais les bulles de savon qui flottaient ou rasaient la surface de l'eau tout autour de moi. Ce bain était vraiment confortable même si ma détente avait été troublée par l'arrivée de cette élève.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Lun 24 Oct - 21:58

"C'est fâcheux, en effet, mais cela est en partie de ma faute. Si tu as quelque chose sous ton peignoir tu n'as qu'à me rejoindre. Histoire que je connaisse un peu la personne qui m'a pris sur le fait dans une situation plutôt embarrassante."

Si j'avais quelque chose sous mon peignoir ?! Heureusement que j'étais tourné sinon il aurait pu admirer une jolie teinte pivoine. Pour la forme j'entrouvrais mon peignoir et vérifiai que j'avais bien quelque chose sur moi en effet. Mon soutien gorge noir ainsi que ma culotte assorti était toujours présent tel que je les avais enfilé à la tour de Gryffondor. Ne savant toujours pas à qui j'avais à faire, je préférais faire confiance mais demandais néanmoins :

- Oui, je..enfin...je porte quelque chose dessous.
Dis ça ne t’ennuierait pas de ... tu pourrais pas te tourner le temps que je rentre ?


La situation était tellement étrange, il allait bien accepter, non ? Mais il n'avait pas l'air trop contrarié que je le surprenne en si "fâcheuse posture" comme il l'avait si bien dit. Il semblait beaucoup moins nerveux que moi tant qu'à toute cette histoire. Etait-ce l'un de ces dragueur comme Potter et Black ? L'avait-il calculé exprès ? ! Non, il avait paru assez surpris lui aussi.

"Au fait, je suis Regulus Black. En quatrième année à Serpentard."

Black ! Le petit frère de cet abruti ! Je refermais brusquement mon peignoir hésitant soudain à accepter son offre. Quatrième année, ça n'était point un préfèt ! Je n'avais donc point à lui laisser la place, mais sachant mon identité ne se montrerait-il pas plus réticent à rester. Après tout, je n'étais rien pour lui, fils de Sang Pur. Même les elfes de maisons devaient avoir plus de mérites que moi à ses yeux. Au moins nous avions un point commun : une aversion pour Sirius Black.
Je le regardais dans les yeux lorsque je me présentais à lui, en bonne Gryffondor que j'étais :

- Je m'appelle Lily Evans, cinquième année et préféte de Gryffondor. D'ailleurs si je ne m'abuse tu n'es pas censé être ici...


Allait-il me demander de partir ou bien peu lui importait ? De mon côté peu m'importait qu'il reste ou parte, du moment que j'avais accès à la baignoire. Enfin, s'il restait qu'il ne m'observe pas d'un regard insistant...ça avait tendance à me mettre mal à l'aise. Incertaine, je restais emmitouflée dans mon peignoir blanc sur le rebord de la piscine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Lun 24 Oct - 22:17

Je vis l'étoffe de son peignoir bouger comme si elle l'ouvrait. Cependant, elle était toujours de dos. Je vis sa tête se redresser, et toujours tournée, elle m'offrit une réponse qui montrait qu'elle acceptait ma proposition. Je semblais déjà avoir moins de risque de me récolter une retenue si elle était vraiment préfète, comme je l'imaginais.

"Oui, je..enfin...je porte quelque chose dessous.
Dis ça ne t’ennuierait pas de ... tu pourrais pas te tourner le temps que je rentre ?"


Sa réponse me surprit un peu étant donné que si elle avait des sous-vêtements, c'était la même chose que si je la voyais en bikini. Mais les filles avaient leur logique bien à elles et mieux valait ne pas la contrarier. Lorsque je m'apprêtais à me tourner, comme elle l'avait désiré, après avoir mentionné mon nom, elle referma sèchement son peignoir me regardant d'un oeil qui ne présageait rien de bon. Forcément, j'étais Regulus Black, un Serpentard et qui plus est, insupportable.
Elle plongea son regard dans le mien comme si elle cherchait à me sonder ou m'incendier et répondit à la question que je lui avais posé un peu plus tôt :

"Je m'appelle Lily Evans, cinquième année et préféte de Gryffondor. D'ailleurs si je ne m'abuse tu n'es pas censé être ici..."

Lily Evans... Mais oui, voila ! C'était la sang-de-bourbe dont Potter était raide dingue et dont mon frère essayait de la caser avec son meilleur pote. Cependant, comme elle l'avait si bien relevé, je n'avais rien à faire ici. Je ne devais pas me la jouer à la Black, montant sur mes grands chevaux et la méprisant.
D'un autre côté j'étais à poil et je me voyais mal sortir de la baignoire sous ce regard plutôt oppressant. je pris un air détaché et lui lançait d'un air décontracté :

"Les règlements sont faits pour être transgressés non ? Sinon il n'y en aurait pas. C'est mon nom qui t'empêche de te joindre à moi ? Je sais que j'ai un frère stupide et pathétique mais je ne l'ai pas choisi et je suis très différent."

Avec un sourire en coin enjoué, je me tournais, et observais le mur d'en face en guise de conclusion. Si elle le voulait, elle avait la possibilité de venir. Sinon, elle n'avait qu'à partir. je frissonnais, mon torse hors de l'eau, je commençais à avoir un peu froid. Je m'enfonçais dans l'eau jusqu'au cou et attendit un bruit de pied fendant l'eau ou des pas qui s'éloignaient.Je baillais discrètement et m'étirais les bras et le dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 14:02

A mon grand soulagement, il ne releva pas et n'aborda pas une quelconque querelle vis à vis de ma naissance. Il esquissa un sourire en coin qui éclaira d'une certaine manière son visage, bien plus que tout ses airs hautains et se tourna me laissant champs libre. Si cette histoire se savait cela risquait de faire du bruit dans Poudlard, plus encore parmi les membres de ma propre maison. Cependant, je devinais qu'il avait autant besoin que moi de ne point ébruiter l'affaire.
Vérifiant une fois encore qu'il était tourné, je laissais lentement glisser le peignoir blanc de mes épaules et le déposais au sol. Le noir de mes sous-vêtements contrastait grandement avec ma peau blanche. J'entrais enfin dans la baignoire et prenais soin que les nombreuses bulles me cachaient en grande partie des yeux du Serpentard. C'était tout de même la première fois que j'étais si dénudée devant quelqu'un du sexe opposé. Bien sûr, il ne devait pas s'en douter mais... c'était étrange de tomber sur quelqu'un qui devait me détester en tant normal. Toutes ces histoires étaient stupides ! Dire qu'une partie du château me détestaient à cause de mon sang ! Partie infirme tout de même.

- C'est bon, tu peux te tourner.


Gryffondor ou pas, j'avais la trouille et si je n'avais pas été aussi têtue qu'une mule, j'aurais sans doute filée sans demander mon reste. Je tentais de me calmer, après tout il n'allait pas me manger ce quatrième année !
Alors d'après lui les règlements étaient faits pour être transgressé ?! Un raisonnement qui ressemblait en tout point à celui de Potter. Il avait beau dire qu'il détestait son frère, ils étaient plus semblables que ce qu'ils pensaient eux-même. Excepté que si Sirius se serait trouvé à sa place en cet instant, il n'aurait pas tarder à se rapprocher de moi au plus vite. J'ignorais si c'était par dégout ou par respect mais le jeune Black gardait une distance respectable ce qui était tout à son honneur.

Je détendis mes muscles dans cette eau bouillante et détachais avec soin mes cheveux, les laissant flotter autour de moi. Ah c'était vraiment agréable après une semaine intense. Bien sûr, je me serais bien passer de toute présence mais on faisait avec.
Je lui adressais un petit sourire, reconnaissante de sa bonne volonté et désirant montrer que je ne lui en voulais pas outre mesure d'enfreindre cette règle.

- Alors, comment ça se fait que tu sois ici ? Tu dois être au courant que c'est réservé aux préfets.


Les Blacks avaient-ils tant de goûts luxueux qu'ils ne puissent pas se contenter des douches de leur maisons ? C'en était pathétique !
Le petit frère semblait pourtant avoir les chevilles moins enflées que celle de son frère...à première vue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 14:57

Le bruit lourd du tissus tombant sur le carrelage parvint à mes oreilles, presque aussitôt suivit par un léger son, d’éclaboussures. Je ne me retournais pas pour autant, la politesse était d'usage avec une fille, Sang-Pur. Mais elle n'en était pas une. Pourtant, je n'en fis rien. Je me rappelais constamment que si je voulais sortir d'ici indemne et étouffer l'affaire, j'avais plutôt intérêt à oublier ce point. S'il y avait des traîtres à leur Sang chez les Sang-Purs, pourquoi ne pouvait-il pas y avoir de Noble chez ces gens là ?
La première chose qui m'amena à penser cela était qu'elle ne faisait pas partie des filles qui étaient aux pieds de Sirius et son groupe pitoyable, les Maraudeurs. Elle les détestait autant que moi. Non, personne ne pouvait les détester à mon instar. La deuxième chose, était qu'elle côtoyait un Serpentard : Severus Rogue, qui se complaisait à raconter qu'il avait horreur des Sang-de-Bourbe et des élèves des autres maisons. Il avait d'ailleurs horreur de tellement de choses qu'il n'avait pas beaucoup d'amis. S'il faisait une exception, c'était peut-être parce que cette Gryffondor était quelqu'un de bien.
Pile au moment où j'eus finis mon raisonnement, et avais décidé de partir sans apprioris, la Préfète m'invita à me retourner. Ce que je fis. Elle semblait un peu crispée mais je voyais bien qu'elle se détendait au fur et à mesure. Elle laissa retomber ses cheveux dans l'eau bouillante, qui se mirent à former un halo flamboyant autour d'elle. Les fines bretelles de son soutien-gorge noir tranchaient remarquablement sur ses épaules frêles et pâles. Entre blanc-becs on se comprenait. Je constatais ensuite qu'elle avait réparti tant bien que mal des bulles autour d'elle, afin de gêner ma vue. Ceci m'arracha un petit sourire amusé. Pour qui me prenait-elle ? Je n'étais pas un chien en rûte ayant besoin de sauter sur tout ce qui bougeait. Pour tout avouer, cela ne m'intéressait absolument pas. Pas, que personne n'était assez bien pour moi, mais tout simplement parce que je trouvais que l'amour était une chose inutile et intéressante. Moi Regulus Black, jamais je ne tomberais amoureux. Ça ne s'était jamais produit et ne se produirait jamais.
Evans m'adressa ensuite un petit sourire, doux et gentil. Je lui répondis par l'un des miens que jugeait équivalent, si toutes fois il en existait... Elle n'avait pas l'air de la fille au tempérament de feu dont j'avais entendu parler. Elle ne semblait pas m'en vouloir d'enfreindre une règle qui pourtant était dans son intérêt.

"Alors, comment ça se fait que tu sois ici ? Tu dois être au courant que c'est réservé aux préfets."

Elle me toisa légèrement, sans que ce soit méchant. Je soupirais avec un sourire en coin puis formulais une réponse convenable dans ma tête avant de lui répondre. Bien sûr que j'étais au courant que cette Salle de bain était réservée aux Préfets. Je trouvais cela d'ailleurs totalement injuste.

"Je sais que cette pièce vous est réservée, mais vois-tu, les douches des cachots sont dans un état assez lamentable et cela ne m'étonnerais nul que ce soit l'eau du lac qui en sorte. Les douches écossaises, très peu pour moi. Et pourquoi se servir de celles-ci lorsque l'on a à sa disposition cette salle de bain merveilleuse ? Mis à part cette stupide sirène bien entendu."

Je n'avais tenté aucun rapprochement. Passer pour un psychopathe n'était pas dans mes objectifs. De plus, je ne la connaissais pas. Si elle avait été une amie encore... Je ne dis pas. Là, ça n'aurait pas eût lieu d'être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 20:34

Son regard était assez perçant et déstabilisant pour un jeune de son âge. On devinait qu'il avait appris à bonne école. Pourquoi donc les Serpentards avaient-ils besoin d'être si froid et distant ? Je l'avais une fois demandé à Sev' qui avait évincé la question en hâte préférant débattre sur les potions. Encore et toujours. Il revenait toujours à ça lorsqu'il était mal à l'aise avec un quelconque sujet. Le regard un peu dans le vague, j'esquissais un léger sourire. Ah Severus ! Comment serais-je rentré ici sans toi ?
Reportant mon attention sur le jeune Black, je lui demandais la raison de sa venue ici même si je m'en doutais au vue de sa tenue "primaire".

"Je sais que cette pièce vous est réservée, mais vois-tu, les douches des cachots sont dans un état assez lamentable et cela ne m'étonnerais nul que ce soit l'eau du lac qui en sorte. Les douches écossaises, très peu pour moi. Et pourquoi se servir de celles-ci lorsque l'on a à sa disposition cette salle de bain merveilleuse ? Mis à part cette stupide sirène bien entendu."


A la vue du lac en cette saison, je n'eus pas du mal à comprendre ses raisons si l'eau chez Serpentard se trouvait dans le même état. La grandeur de Salazar perdait de sa grandeur on dirait, lorsque venait l'hiver, dans les cachots humides. Les cours de potion devenaient un véritable supplice en cette période où toute la classe portait en permanence gants et écharpes. On se serrait en permanence près des chaudrons pour n'avoir ne serait-ce qu'un peu de chaleur.

J'imagine que ça doit être difficile... mais tu imagine si tout les élèves faisaient comme toi et venaient ici ? Cela n'aurait plus rien d'un luxe. Tu devrais aller voir tes préfets ou bien un professeur pour voir si quelque chose peut être mis en place.

Ce n'est pas que je ne veux accueillir personne. C'est juste que les préfets travaillent durs et ont de nombreuses responsabilités. Cette salle n'est qu'une faible compensation à côté.


Il avait raison, cette salle était magnifique et il pouvait sembler injuste qu'il n'y ai qu'une dizaine, voire une vingtaine en comptant les fraudeurs, d'élèves à en profiter. Ce n'est pas que les préfets étaient mieux lotis mais un simple remerciement pour leur travail.

Je penchais la tête en arrière et l'immergeai quelques instants sous l'eau. Là, j'étais bien. Je fermais les yeux et m'enfouissais la tête entière sous la mousse, profitant de la chaleur inondant tout mon corps. A court d'air, je remontais et nettoyais la surface de mon visage, encore pleine de mousse. Un exercice habituellement sans histoire qu'il me plaisait à faire mais cette fois-ci je me crispais la main sur mon œil.
La mousse s'était infiltrée sous ma paupière et je ne parvenais pas aisément à m'en débarrasser. Autour de moi, il n'y avait que de l'eau savonneuse et...le Serpentard que j'avais presque oublié. La douleur devenait insoutenable !
Devais-je ravaler mon orgueil et demander à Black de m'aider (en espérant qu'il ne prenne pas cela pour des avances de ma part ) ou bien sortir en hâte pour attraper mon peignoir qui avec ma vision réduite et sa couleur, me serait invisible sur le marbre blanc ?
La douleur décida pour moi car les mots franchir mes lèvres avant que je ne puisse les en empêcher.

Euh...Black ? Tu pourrais me donner un coup de main ?
avec peut-être un semblant de supplication dans la voix, j'ajoutais dans un murmure, s'il te plait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 21:07

"J'imagine que ça doit être difficile... mais tu imagine si tous les élèves faisaient comme toi et venaient ici ? Cela n'aurait plus rien d'un luxe. Tu devrais aller voir tes préfets ou bien un professeur pour voir si quelque chose peut être mis en place."

Sa phrase provoqua un rire moqueur de ma part. Mais avait-elle oublié qui j'étais ? Depuis quand avais-je besoin de demander pour prendre ? Je la regardais d'un air amusé.

"Sauf que tous les élèves n'obtiennent pas le mot de passe, et ne se le permettent pas. J'ai l’habitude du luxe et je ne vois pas pourquoi ça changerait. Et mes préfets s'en fichent royalement puisqu'ils ont accès à cette salle de bain. Les cachots ont toujours été comme cela et ils ne changeront pas parce que je vais me plaindre."

Je n'obéissais pas aux ordres que l'on me donnait, sauf venants de ma famille. Cette parfaite n'avait aucune influence sur moi. Si je voulais utiliser cette salle de bain, je le faisais. N'en déplaise à certaines personnes.
Je la vis disparaître sous l'eau et songeais que je n'avais même pas encore mouillé mes cheveux. Lorsque les bulles se firent de plus en plus grosses, la chevelure rousse perça la surface de l'eau, et laissa apparaître le reste de son visage. Son visage était tordu en une expression bizarre qui laissait penser qu'elle avait mal quelque part. Avec mon intelligence ultra développée, je parvins même à savoir que c'était à son oeil gauche. Bon ok, elle avait la main dessus, ce qui me facilitais la déduction.
Alors que je la regardais, les bras croisés, avec un petit sourire quelque peu sadique. Non pas que j'aimais la voir souffrir, d'ailleurs j'aurais du m'en moquer, mais plutôt que j'attendais de voir si elle allait ravaler sa fierté pour me demander de l'aide. Sans quoi, je ne lèverais pas le petit doigt.

"Euh...Black ? Tu pourrais me donner un coup de main ? avec peut-être un semblant de supplication dans la voix, elle ajouta dans un murmure, s'il te plait."

Me suppliait-elle réellement ou mon esprit me jouait des tours ? Ça aurait été tellement tentant de dire non, mais tellement méchant aussi. Pour tout dire, je n'en avais pas tellement envie en plus. Bien que sûre d'elle et donneuse de leçons, elle avait l'air gentille. Et elle avait demandé comme il le fallait.
Je m'approchais doucement d'elle et approcha mes mains de son visage. Elles devaient être glacées, étant donné qu'elles étaient restées à l'air libre. J'enlevais sa main délicatement de son oeil et fis glisser deux ou trois fois mon index du coin intérieur au coin extérieur, prenant soin de ne pas la griffer avec mes ongles. Je vis le savon sortir peu à peu du globe oculaire. M'assurant que tout était partit, je la regardais attentivement en lui demandant, d'une voix douce :

"Ça va mieux ?"

J'esquissais un petit sourire encourageant. Finalement, ce n'était pas si mal pour elle que je sois ici, sinon elle aurait du se débrouiller seule, ce qui n'aurait pas été une mince affaire, étant à moitié aveuglée. Un de ses cheveux était collé près de son oeil. Il devait la déranger, je l'enlevais rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 22:12

Il ria allégrement à ma proposition ce qui ne m'étonna guère. Il ne tarda pas d'ailleurs à me le confirmer par ses propos. Ce mec avait dû vivre toute sa vie dans le luxe. C'était étrange de voir les contrastes qui existaient. Par exemple, Severus avait toujours vécu une existence des plus minables alors que les membres de la famille Black avait profiter du meilleur luxe possible ainsi que toute les familles de Sang-Pur. Si tant de différences existaient parmi les personnes d'une même maison, quand était il de personnes de différentes maisons ?
Il arborait un petit air fier, le même qui ornait souvent le visage de son frère lorsqu'il prenait une nouvelle proie dans ses filets. Les Black, c'était l'aristocratie sorcière.Le milieu que je ne connaîtrais sans doute jamais, mais peu m'importait. Il y avait tant d'autres personnes agréables à rencontrer.

Depuis mon entrée dans le monde des sorciers, on m'avait tant de fois rabaissé pour une chose aussi futile que le sang. Sev, m'avait promis que cela ne changerait en rien mon admission dans ce nouveau monde. Il avait eu tort, ou bien menti pour le propre bien de la fillette que j'étais alors.
Il avait beau être sympathique, ce Regulus Black était comme les autres Serpentard. Un pourri gâté qui ne se préoccupait que de sa petite personne. Au-dessus des lois et de tout règlement.

Préférant ne pas lui répondre, j'enfouis ma tête sous l'eau bouillante mais lorsque je me relevais mon oeil était plein de mousse. Je demandais au Serpentard et attendit anxieusement sa réaction. Je m'attendais à une autre moquerie ou un refus sec mais il n'en fit rien. Le silence s'épaissit tandis que je me demandais ce qu'il fabriquait. Lentement, je le sentis s'approcher au clapotis de l'eau comme s'il craignait de m'affoler.
De mon oeil encore voyant, je distinguais son torse blanc juste en face de moi qui s'avançait. Je tressailli lorsqu'il posa sa main glacée sur mon visage afin d'éloigner toute trace d'eau savonneuse. Ses doigts agiles s'agitaient avec grâce sur ma peau, son visage était si près du mien que je pouvais sentir son souffle sur ma peau. Je ne pus retenir un frisson lorsqu'il demanda d'une voix douce perturbant le silence de la salle :

"Ça va mieux ?"


- Oui, merci Reg... Black.


Il écarta encore une mèche qui me barrait la vue et je levais vers lui un regard interrogateur.
Il pouvait se montrer sympa d'accord mais en quoi ce dernier geste avait-il un quelconque intêret pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mar 25 Oct - 22:48

Elle me remercia et faillit m'appeler par mon prénom. Mais non, c'est mon nom qu'elle cita. Il n'y avait que ses amis qu'elle devait appeler par leur prénom. Cela ne m'étonnais guère, la moitié des personnes de l'école étaient pareilles.
Lorsque je décalais ses cheveux, son air se fit perplexe. Était-elle gênée ? Sans doute l'énième contact de ma peau glacée qu'elle n'avait pas apprécié. Je me contentais de hausser les sourcils et reculer de quelques pas. Cela laissait une distance confortable entre la jeune fille et moi. Repassant la scène dans ma tête, je revins sur un point non élucidé : qu'est-ce qui avait provoqué le frisson en elle alors que je ne la touchais plus ? Ma mine devait être songeuse. Je revins rapidement à moi. Je m’immergeais jusqu'au cou, en partie pour réchauffer mon haut du corps, et mes mains. Je les frictionnais ensuite, et par réflexe, je pus constater en tentant de la faire tourner, que je n'avais plus ma chevalière. J'avais du la laisser sur un bord. Ma bouche se tordit en une petite grimace et puis revint à la normale. Finalement, être sans le poids de mes armoiries était plutôt appréciable.
Je passais une main dans mes cheveux noir de jais. La Gryffondor était-elle vraiment gênée par ma présence ? Si oui, parce que j'étais son opposé ? Ou simplement parce qu'elle était prude et pudique à un point que être aussi proche d'un garçon l'intimidait. Cette dernière option était totalement stupide. De toute évidence, elle était partie avec des ressentis, rien que quand je lui avais dit comment je m'appelais et dans quelle maison j'étais.
Je lâchais un petit soupir, destiné à détendre l'atmosphère et à briser le silence. Je la regardais, détaillant chaque partie de son visage. D'habitude, par ce simple acte, j'arrivais à sonder la personnalité d'une personne mais là, ce n'était pas le cas. Je séchais sur elle qui m'avais demandé de l'aide mais semblait troublée en même temps.
Je descendis sous l'eau complètement cette fois-ci, savourant la sensation d'être dans un monde à part mais remontais rapidement, n'ayant pas pris une respiration suffisante. L'eau qui perlait au bout de mes cils me gênait. Je m'en débarrassais en papillonnant des yeux. Je me sentais bien dans cette salle, dans l'eau chaude. Je plaignais sincèrement les Moldus, qui ne connaissaient pas l'existence de cette école et cette merveilleuse Salle de Bain. il fallait que je tâche d'y revenir plus souvent. C'était un havre de paix. Même avec une Préfète de Gryffondor que je ne connaissais ni d’Ève ni d'Adam. Elle ne bougeait pas tellement, et semblait être perdue dans ses pensées. Peut-être analysait-elle à son tour les minutes qui s'étaient écoulées un peu plus tôt.
Avec force de réfléchir, j'en déduisis qu'elle était froide et distante, et ce, peut-être avec tout le monde. ma situation n'arrangeait rien. Je la fixais. Ses cheveux mouillés étaient collés contre son visage. Les miens devaient être pareils. Je détestais être surpris mal coiffé. Non, je n'étais pas précieux, loin de là, mais j'avais juste un minimum de prestance, différence à l'autre troll que j'avais pour frère. J'aimais regarder les gens dans les yeux. Cela les déstabilisaient, mais pour moi c'était une marque de respect, que je les considérais comme des égaux. Pour elle ça devait être horrible. Ou mes yeux étaient-ils si laids ? Non. Impossible que cela produise un tel effet. Et puis ces mots sortirent de ma bouche, sans aucune agressivité. Cela ressemblait plus à une question rhétorique, une constatation, que je disais à voix haute, les sourcils légèrement froncés :

"Tu as un problème avec moi ? Enfin, tu en as un, c'est évident."

Je plongeais mon regard dans le sien, essayant de capter son attention en attendant sa réaction. Un petit air de défit devrait planer sur mon visage, mais c'était involontaire, juste un réflexe à chaque fois qu'une chose me dérangeait ou me perturbais. Ça ne ferait qu'une personne de plus ne m'appréciant guère. Mais pourquoi m'en souciais-je alors qu'en temps normaux, je n'en avais strictement rien à faire ? Je me mordis la lèvre inférieure, détestant être pris de cours par mes propres réactions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 15:21

Il haussa simplement les épaules en réponse à ma question muette avant de se reculer de plusieurs pas. Une fois de plus, il se passa la main dans les cheveux, geste qui me semblait être une habitude chez lui à force de le voir faire. Il me scrutait songeur, évaluant sans doute pourquoi je l'avait presque appelé par son prénom avant de me retenir. Tout simplement, je ne le connaissais pas et même si cette situation aurait pu si prêter, je ne désirais pas vraiment être familière. Il pouvait retourner sa veste à tout moment et je n'avait guère besoin de personnes comme celle-ci parmi mes relations. Des éclaboussements me sortirent de toute interrogations alors que je le vis descendre et rester quelques instants sous l'eau. Les cheveux mouillé lui donnait un certain style qui différait grandement avec celui de son quotidien. Se débarrassant de l'eau devant ses yeux, il me fixa à son tour et je soutins quelques instants son regard. C'était une étrange impression, comme s'il tentait de me percer entièrement à jour en me sondant corps et âme.
Le Serpentard ne dût guère apprécié ce qu'il y vu car je le vit froncer les sourcils avant de me demander brusquement :

"Tu as un problème avec moi ? Enfin, tu en as un, c'est évident."


Un problème avec lui ? Qu'est-ce qu'il entendait par là ? Non, mais peut être que lui en avait un.
Ah peut-être n'étais-je pas assez aimable ou de compagnie assez raffiné à ses yeux... Je n'avais pas l'art de la conversation et des mondanités futiles. Je n'avais certes pas un port de reine à regarder les gens de haut ou point d'aisance parfaite avec les inconnus. Lesquels de ces points le dérangeait-il le plus ?
Cette salle ne lui était en point réservé et si ma présence l'avait incommodé il aurait pu le dire, je me serais tourné le temps qu'il sorte et s'habille.
Je m’apprêtais à lui balancer une réplique cinglante mais refermais la bouche remarquant qu'il se mordait la lèvre en signe de nervosité. J'utilisais souvent moi-même cette petite moue lorsque je m'en voulais d'avoir parlé ou dit certain propos. Malgré moi cela me fit sourire. Nous étions différents mais avions certains points communs.

- Ce n'est pas que j'ai un problème avec toi personnellement. J'ai juste tendance à être sur mes gardes...ça part peut-être d’à-priori mais le plus souvent ce sont les Serpentards qui ont un problème avec moi.
Vois-tu je ne suis pas assez bien à leurs yeux, tu vois. Mais tu dois sans doute déjà le savoir... Les excentricités de Potter m'ont bâtis une sacré réputation à mon insu.
Alors oui, je ne sais pas vraiment me comporter à ton égard, surtout que tu n'es pas des plus réputé comme modèle de vertu.


Voilà.
Je ne pouvais guère ajouter grand-chose d'autre sans le froisser ou bien m'emporter ce qui n'arrangerait certainement pas les choses. J'avais débité tout cela d'un ton que je voulais calme sans quitter son regard puisque cela semblait beaucoup compter pour lui. Mes rougeurs passagères me semblaient lointaines et mon malaise s'était presque totalement envolé. C'était sans nul doute les sels de bains qui commençait à faire leurs effets à moins que je n'ai passé la date limite de temps en présence du jeune Regulus Black.


Dernière édition par Lily Evans le Mer 26 Oct - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 16:01

Vu son expression à ma dernière réplique, elle brûlait de me hurler dessus. Qu'elle le fasse. Seulement, je n'étais pas doux comme un agneau et ne me laisserais faire en aucun cas. Sans prévenir, son visage changea du tout au tout, laissant paraître un sourire. Après s'être radoucie, elle me parla, en soutenant mon regard. Elle avait donc du cran. C'était déjà pas mal.

"Ce n'est pas que j'ai un problème avec toi personnellement. J'ai juste tendance à être sur mes gardes...ça part peut-être d’à-priori mais le plus souvent ce sont les Serpentards qui ont un problème avec moi.
Vois-tu je ne suis pas assez bien à leurs yeux, tu vois. Mais tu dois sans doute déjà le savoir... Les excentricités de Potter m'ont bâtis une sacré réputation à mon insu.
Alors oui, je ne sais pas vraiment me comporter à ton égard, surtout que tu n'es pas des plus réputé comme modèle de vertu. "


Je n'en croyais pas mes oreilles. Depuis le début je m'étais efforcé de tirer un trait sur ce qu'elle était et voila qu'elle osait me sortir ça. Je pris un air offusqué, voir offensé. Qu'on prenne le cas des Serpentards pour une généralité ne me plaisait guère. Nous étions tous différents. Il n'y avait qu'à regarder Rockwood, brutal, dur avec un coeur de pierre. Rogue, renfermé, toujours à broyer du noir et à dire des choses qu'il ne pensait pas. Et moi ! Moi, qui étais la terreur de beaucoup de personne, fier, moqueur, méprisant... Et pourtant ! N'était-ce pas moi, dans le même bain qu'une Gryffondor au Sang Impur ?! Si. Impensable, mais c'était bien moi, Regulus Black. Comment pouvait-elle encore me juger à travers les apparences ?! Bien sur, je connaissais la stupide réputation que Potter diffusait à son égard, mais mon comportement montrait largement que j'étais passé outre tout cela.
Je n'étais pas un modèle de vertu ? Bien sûr que si, pour les gens Nobles comme moi. mais elle, elle me considérait comme une horrible personne. J'étais profondément vexé. Les paroles de mes proches me revinrent en tête. Voila pourquoi il ne fallait pas se montrer bon et doux avec ces gens là, il suffisait simplement de voir comment il vous remerciaient. Son ton calme et posé avait été d'autant plus offensant.
Déçu, de m'être fait avoir, ou simplement de voir ma théorie des Nobles chez les gens Impurs s'effondrer, je secouais doucement la tête. Un long soupir s'échappa de mes lèvres. Je gardais la tête baissé, ne sachant que faire. Fallait-il que je lui montre les bonnes manières ? Je l'aurais sans doute fait dans n'importe quelle autre circonstance. Mais là, l'envie ne se faisait paresseuse. Mes yeux étaient rivés sur mes bras blêmes, où mes veines bleues contrastaient étonnamment. Pour la première fois de ma vie, j'étais désemparé.
Je relevais la tête mais, sans la regarder, je formulais une réponse, où perçait peut-être l'amertume et la morosité.Ma voix restait modulée et d'un calme profond. Mes paroles étaient pesées et mesurées.

"C'est sûr qu'être à Gryffondor et préfète ne peut que véhiculer une image positive de toi. Pour moi, c'est tout de suite plus dur. D'autant plus quand il y a des gens comme toi, qui ne s'arrêtent qu'aux apparences."

Mes yeux se posaient sur l'eau, à côté de la jeune fille. J'étais dans un état étrange, sans éprouver de la colère à son encontre. Cela me perturbais aussi, le fait de ne pas avoir mes réactions habituelles. C'étaient sans doute les vapeurs des parfums flottant par ci par là, qui embaumaient mon cerveau comme s'il s'était trouvé dans du coton. Elle avait vraiment été injuste avec moi, déjà que j'étais parti avec un handicap dans la vie : Sirius...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 17:49

Je l'avais vexé et de la pire manière qu'il soit. Ce n'était pas difficile à voir sur son visage tant il semblait perdu, peut être même également déçu. Le problème c'est que je n'avais aucune idée de la façon dont je l'avais offensé.
Je lui signifiais seulement que j'avais peur de ce que les autres pensaient de moi et qu'en sa présence je ne savais comment réagir. Sa réponse était cassante insinuant que je ne me laissais conduire que par les apparences. C'était injuste de sa part et faux. Je ne l'avais menacé en rien depuis mon arrivée, je l'avais même rejoint dans ce bain alors que j'étais la pudeur incarnée; j'avais ...

Je poussais un léger soupir. Il était comme il était je ne pourrai pas le changer et certainement moins m'en faire une connaissance amicale. Un homme blessé dans son orgueil faisait rarement marche arrière ce que je comprenais amplement. Ce qui m'échappais c'était la raison de ce changement. Je me repassais mes paroles en boucle mais ne voyais rien qui justifie ce nouveau ton. J'avais était franche, c'était sans doute là mon seul crime.

Dire mes craintes à une personne inconnue et me laisser approcher si facilement...je ne le faisais pas souvent en temps normal, j'ignore ce qui m'avait pris. J'aurais dû le quitter dès mon entrée dans la salle, ça aurait simplifié les choses et ça aurait évité ce sentiment de malaise qui s'emparait à nouveau de moi. Mais j'avais beau dire de Potter et de Black, je n'étais moi non plus pas dénué d'orgueil même si cela m'était difficile à avouer.

J'observais un instant le Serpentard sans piper mot. Je ne désirais pas commencer de disputes inutiles et surenchérir n'aurait mené qu'à cela. Je lui partageais son propre reflet dans mon regard chargé de déception afin qu'il comprenne le sentiment qui m'avait assailli à la vue du regard qu'il m'avait lancé.
Prenant ma respiration, je m'enfonçais au fond de l'eau et m'y repliai les yeux fermés en position fœtale comme lorsque j'étais enfant et que je me disputais avec Pétunia. Je pouvais alors rester des heures à noyer mon chagrin dans cette étreinte solitaire. Cette fois, ce n'étais pas le cas. Je restais dans les eaux troublés de la baignoire insensible au fait qu'un garçon nu soit à quelques pas de moi ou plutôt non insensible du tout, vu ma position lâche de fuir les problèmes et toutes altercations possibles.

Sous l'eau, le temps semblait être arrêté.
Combien de temps tiendrais-je encore ? Une, deux minutes ? Quinze ou trente ? L’Éternité ?
Mon cerveau engourdi me semblait ralentit, comme si l'abysse m'appelait à rester dans la chaleur et la douceur de cette eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 19:06

Je l'entendais soupirer et je me sentais observé. Lorsque je relevais ma tête vers elle, ses yeux étaient plongés dans les miens. Je vis là ce qui pouvait y avoir de pire dans le regard de cette jeune fille. La déception. Je déglutis difficilement. Avais-je été trop direct dans ma façon de lui dire les choses ? A en juger par ce regard oui. Face a quelqu'un d'autre, je lui aurais ris au nez et l'aurais enfoncé bien plus bas encore. Encore une fois, je n'en avais pas envie. C'était à se demander si j'étais malade. J'aurais bien aimé pouvoir l'expliquer par cela, mais je me sentais en pleine forme physique.
Je n'étais pas doué pour parler, surtout quand il s'agissait de m'excuser ou de réconforter quelqu'un. je m'apprêtais à le faire, lorsqu'elle descendit parmi les eaux, me coupant dans mon élan. L'eau était trouble, et même en chassant les bulles, je ne pouvais pas distinguer son visage. Elle se tenait, les jambes repliées contre elle-même et les yeux fermés. On aurait dit une enfant triste. Pourquoi ressentait elle de mettre un terme à la discussion en adoptant cette attitude puérile ?
Je soupirais. Je n'avais qu'à attendre qu'elle daigne à refaire surface, et préparer mon discours en attendant. Non, les discours étaient des choses hypocrites, non spontanées. Hors, j'étais sincère, pour l'une des premières fois de ma vie. Les secondes qui défilaient me parurent interminables. Ne la voyant pas remonter et assaillis au fur et à mesure que le temps passait par la culpabilité, je plongeais sous l'eau et m'approchais d'elle. Juste avant de fermer les yeux, j'avais juste eu le temps de calculer comment elle était précisément placée. j'attrapais une de ses mains et ramena la préfète à l'air libre. Je la regardais bien en face et déblatérais maladroitement, à toute vitesse :

"Je... Je crois que tu as mal interprété mes... Non, en fait je me suis mal exprimé. Je ne voulais pas te blesser en disant cela. J'avais juste... Je voulais te faire comprendre que le fait d'être qui je suis t'avais poussé à me juger trop vite... Et... Et... Finalement je ne suis peut-être pas aussi terrible que... Que ça."

Mes traits étaient tendus, m'efforçant de réfléchir à toute vitesse. J'avais été nul. Pire que ça même. Maintenant, elle allait me considérer comme un imbécile, un troll. J'attendais la réaction de la rouge & or, anxieux. Mais pourquoi cela me mettait-il dans un état pareil ? Il fallait que je me ressaisisse. Mais pas moyen. Ces mots, me vinrent naturellement et franchirent mes lèvres sans que je puisse les arrêter :

"Pardonnes-moi d'avoir été comme ça."

C'était une simple phrase mais pour moi elle représentait énormément et semblait une prouesse à sortir. je ne m'étais jamais excusé auparavant. Ou alors, ce n'était pas sincère. Là en revanche... Dire que j'étais libéré d'un poids était totalement erroné puisque il y avait toutes les chances qu'elle sorte et qu'elle s'en aille s'en demander son reste, fin de l'histoire. Je lâchais sa main que je n'avais pas abandonné en sortant de l'eau. J'avais zappé ce détail. je dus faire une tête bizarre, peut-être celle d'un enfant pris la main dans le sac et laissais mes bras retomber le long de mon corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 21:20

Je ne pensais plus à rien si seulement c'était possible lorsque je me sentis brutalement tirée vers le haut. Je résistais un moment contre cet agresseur inconnu mais il eut le dessus me ramenant malgré moi à la surface. Je respirais longuement cet air qui m'avait manqué sans pourtant vraiment le percevoir tant ma défense psychologique semblait efficace. Je regardais effarée chaque recoin de la pièce à toute allure sans vraiment reconnaître les lieux avant de m'arrêter sur le Serpentard qui me tenait toujours fermement. Il semblait paniqué et balbutia à toute vitesse des propos que je ne saisis pas vraiment.

"...Et... Et... Finalement je ne suis peut-être pas aussi terrible que... Que ça."

J'avais envie de répondre "que quoi" mais risquais de le vexer et de lui montrer que je n'avais pas vraiment compris ou écouté le début de ce qu'il avait dit, aussi je préférais ne rien dire. J'avais peur de le froisser de nouveau, cela ne l'aurait que rendu plus mal ce que je ne voulais pas. Je n'aimais pas faire du mal aux autres. Surtout que lui, il avait été plutôt gentil avec moi. Je ne voulais pas leur faire mal comme je l'avais fait pour ma sœur. Pétunia me détestait pour ce que j'étais. Un monstre, à ses yeux. Ce 'était pas vrai, beaucoup de sorciers étaient exemplaires, ce n'étaient pas des monstres pourtant cette image revenait me hanter...alors je tentais de compenser la perte de ma cadette par ma gentillesse avec d'autre. Mais les Serpentards s'étaient toujours comportés en véritables monstres avec moi, car je n'étais pas comme eux. Voilà pourquoi les études avaient toujours eu la plus grande importance, c'était mon moyen de prouver que j'étais aussi bonne qu'eux. Sous ma carapace de discipline c'était une grande fragilité que je refusais souvent de dévoiler.
Mais devant lui... c'est comme si je laissais tout tomber.
La douceur avec laquelle il avait enlevé la mousse de mon oeil et sa gentillesse, elle aussi dissimulée sous son cynisme. Je ne voyais pas vraiment pourquoi il la cachait, d'ailleurs.
Je plongeais seulement un regard empli de douceur dans le sien comme si je pouvais lui transmettre tout cela sans parole. Bien sûr, ça n'était pas le cas.

Devant mon manque de réaction, il tenta de se faire plus clair :
"Pardonnes-moi d'avoir été comme ça."

J'esquissais un sourire timide. Je devinais que les excuses ne faisaient pas partie intégrante de son vocabulaire aussi était-ce touchée qu'il en use avec moi.

Ne t'en fais pas, c'était de ma faute. Je...je suis désolée.. pour, pour tout ce qui s'est passé.

Réalisant soudain que sa main était toujours enserré autour de mon poignet, il lâcha prise avec une petite moue étrange que je ne pus réellement saisir. Profitant de cet instant de gène mutuelle, j'en profitais pour demander une question qui me brûlait les lèvres :

Dis, pourquoi tu as fait tout ça ?
Enfin, je veux dire...ce n'est que moi. Si tu le voulais tu aurais pu me demander de partir, ou bien d'aller me faire voir ... Si ça se sait..ça ne sera pas-comment dirais-je- mal vu de tes condisciples ?


J'avais peut-être poussé l'audace un peu fort. Consciente que ça ne me regardait en rien et qu'il ne me devait rien, j'ajoutais précipitamment :

Enfin, tu n'es pas obligé de me le dire ! ça ne me regarde en rien, en fait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Mer 26 Oct - 21:51

La douceur avec laquelle elle me regarda me toucha. C'était bizarre. C'était la première fois que l'on me regardait de cette manière. Un petit sourire vint l'accompagner. Elle s'excusa à son tour, mais je savais clairement que c'était beaucoup plus facile pour elle. Jeretenais quand même ce geste sa part.

"Ne t'en fais pas, c'était de ma faute. Je...je suis désolée.. pour, pour tout ce qui s'est passé."

Qu'est-ce qu'elle racontait, ce n'était pas de sa faute si j'avais un caractère de cochon et que je ne savais pas parler clairement. Lorsque je lâchais sa main, elle fût aussi gênée que moi. Elle sembla hésiter quelques instants puis continua de parler.

"Dis, pourquoi tu as fait tout ça ?
Enfin, je veux dire...ce n'est que moi. Si tu le voulais tu aurais pu me demander de partir, ou bien d'aller me faire voir ... Si ça se sait..ça ne sera pas-comment dirais-je- mal vu de tes condisciples ?"


Comment voulait-elle que je réponde à sa question alors que je n'arrivais même pas à répondre aux miennes. Il fallait que j'aille à l'essentiel. Le premier point était évident : elle était préfète, j'étais en infraction. Le deuxième... Je séchais déjà. Je soupirais.
"Je n'avais pas à te dire de partir étant donné que c'était moi qui étais fautif. Ensuite, il n'y a aucune raison que les autres sachent ce qui s'est passé. Et si ça se sait je marcherais tête haute, leurs critiques glisseront sur moi, comme d'habitude. Et "juste toi" mérite peut-être ma sympathie, tu ne m'as pas collé de retenue et a été très diplomate avec l'affreuse personne que je suis. Ensuite, je dois t'avouer que..." je marquais un temps de pause pour tenter de faire un dernier point, en vain."Je ne sais pas pourquoi. Je n'arrive pas à savoir pourquoi."

Je haussais les épaules et croisa les bras. Elle était bien curieuse. Toutefois, elle s'était rattrapée en disant qu'elle n'étais pas obligée de savoir et que ça ne la concernait pas, avant que j’entame ma réponse. Mais si, ça la concernait quelque part.

"Mais au fait, pourquoi ça t'intéresse ?"

Je haussais les sourcils. Cette question m'était venue subitement. Je la regardais interloqué. Pourquoi sa réponse m'intéressait d'ailleurs ? Pourquoi étais-je ardent de savoir ce qu'elle me dirait ? Ça non plus je n'arrivais pas à le définir. Comme beaucoup de choses depuis qu'elle était entrée dans ce bain. Je me sentais vraiment bizarre. Je me massais rapidement les tempes en espérant que cette sensation étrange passe mais il n'y avait rien à faire. Je lui fis un sourire encourageant pour obtenir une réponse aussi complète qu'il était possible. Allait-elle me repousser dans mes retranchements en me disant que cela ne me regardait pas ? Nul ne pouvait le savoir.
Bien que je la connaisse peu, je réussi à mettre le doigt sur une des choses qui me titillais. Une parmi tant d'autres. Je m'étais attaché à elle. Je n'avais besoin de personne, même mes cousines n'étaient que des pions pouvant servir, mais je ne le portais aucune affection particulière..



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Jeu 27 Oct - 21:39

Il ne sembla pas en colère face à mes questions. Au contraire, il me sembla plutôt las.
"Je n'avais pas à te dire de partir étant donné que c'était moi qui étais fautif."
Cela n'avait pas été difficile à deviner mais je soupçonnais qu'il y avait plus. Peu de personne, aurait été si flegmatique à l'idée de faire entrer une préfète dans leur bain alors qu'il s'y trouvait déjà et nu.

Ensuite, il n'y a aucune raison que les autres sachent ce qui s'est passé. Et si ça se sait je marcherais tête haute, leurs critiques glisseront sur moi, comme d'habitude.

Etonnant cette capacité qu'il avait à régler tout problème avec rapidité et prestance. Etait-ce l'une des qualités que l'on gagnait chez les nobles ou lui était-elle propre ? Non, cela venait de lui, cette confiance en lui, cette arrogance apparente...pour dissimuler une personnalité plus tendre. Les critiques devaient bien l'atteindre d'une manière ou du autre... Cela dépendait sûrement de qui est-ce qui les lui lançait ou bien vis à vis de quels point. Je devinais un profond respect si ce n'est attachement sur tout ce qui touchait à sa famille, excepté bien entendu son frère aîné. Même s'il ne l'avouerait sans doute pas il les aimait. C'était une évidence à travers ses gestes, sa conduite. Il désirait être le fils parfait que son frère n'avait su leur apporter.

Et "juste toi" mérite peut-être ma sympathie, tu ne m'as pas collé de retenue et a été très diplomate avec l'affreuse personne que je suis.
Ce comportement me ressemblait pourtant si peu. Il pouvait demander à tous mes proches ou Gryffondors mais je ne me montrais presque jamais indulgente dans mes choix. Pour moi, les règlements étaient fait pour être respecté et éviter le chaos. Ils étaient un point d'attache, une preuve que ce que je faisais de ma vie était bien et le restait. Je ne voulais plus souffrir des piques de Tunie et pourtant, elles ne s'en allaient jamais vraiment. Et si j'étais tout de même un monstre ?
Si ce vert et argent se comportait d'une telle façon à mon égard, peut-être bien que j'avais raison, que j'étais quelqu'un de bien, de mieux que Pétunia qui passait son temps à critiquer les personnes qu'elle jalousait.

"Ensuite, je dois t'avouer que..."
J'hésitais à lui parler pour lui demander de poursuivre. Je devais attendre et le laisser faire. S'il le désirait il me répondrait alors... Je l'espérais fortement mais préférais ne pas l'influencer ou le presser, je l'observais simplement, lui montrant qu'il avait toute mon attention.
"Je ne sais pas pourquoi. Je n'arrive pas à savoir pourquoi."

Il semblait si perdu que je voyais presque mes propres craintes et incertitudes se dessiner sur ses traits fins. Moi non plus,je n'en savais rien, j'ignorais ce changement d'humeur. J'ignorais pourquoi nous étions tout deux dévétus dans ce bain. Pourquoi nous étions si...si... pourquoi nous étions juste comme cela l'un envers l'autre, sans même nous connaître.
Mes cheveux pendaient tristement de chaque côté de mon visage et je me préoccupais soudainement de quoi je devais avoir l'air. De pas grand-chose, j'imaginais sans peine. Mais peu importait je n'en était plus à ça près !
Un point semblait le titiller sérieusement mais il n'ajoutait rien, comme s'il n'était pas certain de ce qu'il allait dire. Il se décida pourtant et à mon grand étonnement :

"Mais au fait, pourquoi ça t'intéresse ?"

Excellente question ! Plutôt que de le laisser mariner et étudiant toutes les possibilités de réponses, je choisis d'être franche, sans vraiment réfléchir à ce que j'allais dire.

- Tu sais, je l'ignore moi-même. Peut-être pas tout à fait... en fait, pour tout t'avouer je suis très curieuse. Je sais que ça n'est pas toujours un défaut mais crois-moi, dans mon cas c'en est un ! Et puis...tu m'intrigues. Chaque fois que je pense saisir quelque chose te concernant, tu as tendance à me prouver le contraire. ça peut être assez déroutant. avouais-je avec un demi-sourire.

Mes épaules s'agitaient de plus en plus fréquemment et le froid s'emparait peu à peu de mes membres.

- Je ne sais pas ce que tu en penses mais ça ne te dirait pas de sortir...avant que l'on se transforme un glaçon ou que l'un de nous attrape la crêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Jeu 27 Oct - 22:18

Elle sembla surprise par ma question. Elle ne s'attendait sans doute pas à ce que je la lui pose. J'avais souvent tendance à surprendre les gens. C'est ce qui faisait de moi quelqu'un d'incernable. Personne ne pouvait se vanter de me connaître. J'étais tellement hypocrite que j'étais rarement le même d'une personne sur l'autre. Ici, c'était l'exception qui confirmait la règle. j'étais à découvert. Naturel.

"Tu sais, je l'ignore moi-même. Peut-être pas tout à fait... en fait, pour tout t'avouer je suis très curieuse. Je sais que ça n'est pas toujours un défaut mais crois-moi, dans mon cas c'en est un !"

Oui en effet. C'était un des pires défauts à mes yeux. Je détestais les gens qui avaient tendance à se mêler de tout, surtout de ce qui ne les regardait pas, comme Sirius, par exemple. Mais elle, n'avait pas lire de se servir des informations qu'elle obtenait pour parvenir à ses fins. Sa curiosité ne me dérangeait pas. D'autant plus que je devais avouer que moi aussi en cet instant j'étais curieux. D'en savoir plus.

"Et puis...tu m'intrigues. Chaque fois que je pense saisir quelque chose te concernant, tu as tendance à me prouver le contraire. ça peut être assez déroutant."

J'eus un petit rire qui put aisément passer inaperçu. J'étais intriguant, et ça en était déroutant. Mes dires ne collaient pas. Il était impossible d'établir une théorie sur ma personnalité qui se tenait en n'importe quel cas. C'était unes des raisons pour lesquelles les gens étaient mal à l'aise en ma présence. Je faisais le tour de leur personne en un clin d'oeil, tandis qu'ils ne franchiraient jamais la première ligne en ce qui me concernait.
Elle fit un semblant de sourire, puis il se fondit, et ses son corps se mit à trembler, progressivement. C'est vrai qu'il commençait à faire un peu frais et l'eau n'était plus du tout à sa température initiale. pour une personne frileuse, il devait faire froid, pour ma part, j'avais juste une légère chair de poule qui recouvrait mes bras.

"Je ne sais pas ce que tu en penses mais ça ne te dirait pas de sortir...avant que l'on se transforme un glaçon ou que l'un de nous attrape la crêve ?"

Elle me devança, m'arrachant mes mots de ma bouche. J'allais lui proposer la même chose. je lui fis signe de la main, courtoisement, de sortir la première. S'il y avait de la politesse dans ce geste, c'était aussi pour qu'elle puisse être tournée lorsque je sortirai. Il aurait été fâcheux que La Colporteuse puisse raconter à notre sujet que mon Serpent d'Alabama avait rencontré une petite chatte. Ou une lionne plutôt.

"Les femmes d'abord comme on dit. Au fait, en sortant, tu pourrais avoir la gentillesse de me lancer mon peignoir s'il te plait ?"

J'esquissais un petit sourire gêné, qui faisait allusion à ma situation. La situation était sans doute comique de son point de vue. je regardais ses cheveux. Elle avait de la chance n'empêche, ils étaient très beaux. Son visage aussi d'ailleurs. En somme, elle était très jolie. Si elle me surprenait à la détailler, je ne sais pas ce qu'elle penserait. Je détournais mon regard, puis me vint la bonne idée de me tourner complètement pour qu'elle puisse sortir, hors de mon champ de vision. Un frisson assez violent me parcouru l'échine. J'avais véritablement froid aussi. Je passais de l'eau sur mes bras à l'aide de mes mains pour tenter de me réchauffer un minimum. Elle n'allait pas tarder à sortir de toute façon. J'essorais mes cheveux en les serrant dans mes poings. C'était déjà ça de fait. je fus tenté de jeter un regard en arrière mais je maîtrisais ma pulsion. Qu'est-ce qui me prenait à la fin ?! Se pouvait-il qu'elle ait du sang de Vélane dans les veines ? Non, impossible. J'en aurais entendu parler. Et c'était tout à fait différent...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Jeu 27 Oct - 22:59

La température s'était refroidie sans que l'on s'en soit vraiment aperçu. A vrai dire, on était tellement occupé à se poser des questions sur l'autre, son comportement et ses diverses attitudes, je pense, qu'on aurait pu rester encore une heure de plus. Mais je prenais facilement froid aussi grande frileuse que je suis, je demandais...demandais non pas exactement. Comme si j'avais besoin de sa permission pour sortir du bain !
D'un geste gracieux de la main, il m'invita à le préceder.

"Les femmes d'abord comme on dit. Au fait, en sortant, tu pourrais avoir la gentillesse de me lancer mon peignoir s'il te plait ?"

Je le gratifiais d'un léger signe de tête pour signifier mon accord. Evidemment, je n'allais pas le laisser sortir et se trimballer dans la pièce en tenue d'Adam en étant toujours présente. Des deux, c'eut sûrement été moi de plus mal à l'aise. Avec courtoisie, il se retourna comme lorsque j'étais entrer sauf que cette fois-ci je n'avais pas la peur continuelle qu'il ne tourne la tête et ne me dévisage. Non, j'avais décidé de lui faire confiance.
Je m'enveloppais de mon peignoir immaculé et saisi son kimono encore au sol pour le lui amener sur le bord de la baignoire. Je crus voir un éclair de reconnaissance traverser son regard au moment où je le lui tendis et hésitais un instant sur ma conduite à suivre. Devais-je partir aussitôt et faire comme si cet évenement ne s'était jamais produit ou bien l'attendre ?
Je ne préférais pas penser au pire de ce qu'il pourrait advenir et me tournait, lui laissant à mon tour l'intimité nécessaire.
Une fois que je fus certaine qu'il était sortie et pour le moins visible, je le gratifiais d'un nouveau sourire.

- Merci pour cet agréable moment Regulus, bien qu'assez inhabituel, je l'avoue.
Il vaudrait mieux que nous sortions chacun notre tour... si jamais on croisait quelqu'un.


Tout était redevenu comme avant. Serpentard et Gryffondor. Black et Sang-Mêlée. De toute évidence on ne devait pas nous voir ensemble ou ça jaserait dans le château entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Sam 5 Nov - 20:03

Lorsque j'entendis ses pas s'approcher du bord, j'ouvrais les yeux et m'approchais. La satin glissais entre mes doigts lorsque je le saisis. Elle avait remis son peignoir. Elle eût la gentillesse de se tourner et je m'appuyais sur le rebord pour m'extraire de l'eau. J'enfilais mon kimono. Je nouais soigneusement la ceinture. S'il s'ouvrait face à la jeune fille, ça aurait été embêtant. Je m'éclaircis la gorge et la jeune fille me fit face après avoir vérifié plutôt deux fois qu'une par un rapide coup d'oeil si j'étais vêtu.

"Merci pour cet agréable moment Regulus, bien qu'assez inhabituel, je l'avoue. Il vaudrait mieux que nous sortions chacun notre tour... si jamais on croisait quelqu'un."

Alors comme ça elle avait passé un moment agréable. Mais elle avait aussi peur du regard des autres. Avait-elle peur des siens ou des Serpentards ? Lesquels auraient eu le pire comportement entre les deux maisons avec la jeune fille si cette histoire venait à se savoir ? Nous étions à nouveau au point de départ. La vie continuerait, et lorsque nous nous croiserions dans les couloirs, dans les jours, les mois et les années qui suivraient, ça serait comme si nous nous étions jamais rencontrés. Mais c'était faux. Jamais je ne pourrai oublier ce moment, dans la mesure où il était plus qu'étrange et où j'avais laissé tomber le masque, j'étais apparu avec ma vraie personnalité. Cependant, cette solution était la plus simple. Je poussais un soupir imperceptible.

"Tu as raison. Sors d'abord je partirai dans dix minutes environ."

Que pouvais-je rajouter d'autre ? "Bonne continuation" ? Non, là je passerais pour le plus parfait des crétins. J'étais dans une impasse. Je ramassais ma baguette magique et la coinçais dans ma ceinture, histoire de réfléchir un peu plus longtemps. Finalement, l'honnêteté avec elle était toujours la carte qu'il fallait jouer.

"J'ai aussi passé un bon moment... je marquais une pause et décidais de me lancer... Et j'espère que nous nous reverrons quand même."

Je ne l'avais pas regardé une seule fois dans les yeux. J'étais lâche, mais pourtant j'avais dis ce que je pensais réellement. Je déverrouillais la porte et l'ouvris. Sans trop savoir ce que je faisais, je revins auprès de la rouge et or et déposais un léger baiser sur sa joue. J'avais osé, sans vraiment réfléchir pourquoi, j'en avais eu envie, mon cerveau n'avait pas posé d'objection à cette action. J'avais à peine effleuré sa joue, pas par dégoût. Mais la crainte avait resurgit. Moi, Regulus Black pour la première fois de ma vie, j'avais peur. Peur de la réaction de cette fille, et peut-être même, peur d'être rejeté...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily Evans
Admin

Messages : 133
Points : 5
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : dans la salle de bal

Feuille de personnage
Ascendance: Né Moldu
Copyright: Ness (Bazzart)

MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans] Dim 6 Nov - 0:45

Je détestais les mots même que je lui annoncais. Cela semblait stupide de se cacher...de cacher quoi d'ailleurs ? Il était simpa, en privé mais j'ignorais sa réaction au grand jour. C'était sûrement mieux pour lui et puis pour moi de ne rien dire. Il me sembla légèrement interloqué par mes propos avant de se reconstituer son habituel masque, m'empêchant de deviner ce qu'il en pensait réellement. Je détestais lorsqu'il était comme ça, il était comme tous ces autres serpentards imbéciles. Pourtant, il m'avait apporté la preuve de sa différence...

"Tu as raison. Sors d'abord, je partirai dans dix minutes environ."

Je l'observais indécise tandis qu'il ramassait sa baguette. Je n'étais pas vraiment habituée à ces changements d'attitudes, je n'étais pas sûre de les apprécier, d'ailleurs. Avais-je espéré une autre réaction ? Laquelle et pourquoi ? J'étais un peu déçue mais n'aurais su vraiment expliquer pourquoi. J'aurais aimé le revoir, seule à seul, mais ça n'était que pure folie, aussi je me dirigeais lentement vers la porte, sans mot dire.

"J'ai aussi passé un bon moment...

Il était de nouveau lui-même, vrai. Ce simple aveu me fit chaud au coeur et me rassura : je ne m'étais pas trompée sur son compte. Il sembla hésiter mais il murmura dans un souffle en me déverrouillant la porte :

Et j'espère que nous nous reverrons quand même."

Ma raison me disait que c'était ridicule, que nous ne pouvions nous revoir, que ça ne servirait à rien. Pourtant, rien n'y changeait : je voulais le revoir, juste lui. Rien n'était alors acquis et nous tatonnions chacun de notre côté pour découvrir l'univers de l'autre. Etrange que je m'entende mieux avec un serpentard qu'avec l'un des maraudeurs. A l'exception qu'eux, c'était des cas.
Il ouvrit la porte et avant que je m'avance, Regulus déposa un baiser sur ma joue et je restais un moment hébétée.



Je... à un de ces jours Regulus ! déclarais-je avant de m'engouffrer par la porte de sortie.

Décidément, j'étais vraiment trop bête en sa présence !


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We are in the mess [pv. Lily Evans]

Revenir en haut Aller en bas

We are in the mess [pv. Lily Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Cinquième étage :: Salle de bains des préfèts-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit