Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Mer 19 Oct - 17:28

Je marchais dans les cachots depuis déjà une heure. N'ayant pas regardé où j'allais, je devais bien admettre que j'étais perdu. Je devais être dans les fin fonds des cachots, un endroit que sûrement aucun élève n'avait encore visité. L'air pourtant déjà humide et frais dans les cachots, l'était encore plus. On ne voyait pas plus loin d'un mètre devant soi, ce qui m'obligeait à m'éclairer à l'aide de ma baguette. J'avais d'autres projets à la base, mais tant que j'étais là, autant en profiter. Qui sait ce qu'il s'était passé ici dans le passé ? Les vieilles méthodes de punitions avaient sans doutes été brutales autrefois, et données dans ces cachots où nul ne pouvait vous entendre gémir et hurler de douleur. Un sourire de délectation s'afficha sur mon visage. Il fallait que j'arrête d'être sadomasochiste, cela me servirait sans doute plus tard lorsque j'aurais rejoint les rangs du Seigneur du Ténèbres, mais pour le moment je devais faire profil bas. Seuls mes pas résonnaient dans le couloir, je sentais mon coeur marteler la poitrine sous l'excitation. Qu'allais-je découvrir ? Entre autres, l'archéologie m'avait toujours passionné, et peut-être tomberais-je sur des ossements, avec un peu de chance. De temps à autres, je pouvais apercevoir des serpents gravés dans les murs, héritages de Salazar Serpentard.
Au bout d'un certain temps, j'arrivais à une porte fermée. Je lançais un rapide sortilège, pressé de découvrir ce qui se cachait derrière. J'entrais dans une salle entourée de portes. La gauche, symbole de mauvais augure, était le côté qui m'attirait le plus. Je me dirigeais donc vers la deuxième porte sur ma gauche. Elle s'ouvrit sans difficulté. Qu'elle fut ma surprise lorsque je me retrouva dans un vieux bureau, où des moisissures attaquaient le bois et les parchemins étaient tachetés d'humidité. Qui avait bien pu s'installer dans les profondeurs du château, à l'abri de tous ? J'ouvris le premier tiroir du meuble et dénichais une lettre. Curieux, je la lis. C'était une lettre d'amour. J'eus un rictus moqueur. Celle qui me ferait tomber amoureux n'était pas encore née. D'ailleurs, j'avais peine à croire qu'elle arriverait un jour. je ne croyais pas à toutes ces imbécilités. Rien qu'à regarder James Potter, le pote préféré de mon frère tourner autour de la sang-de-bourbe Lily Evans me donnait envie de rendre mon banquet.
Je rangeais rapidement la lettre, qui ,ne m'inspirais que du dégoût et du mépris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Mer 19 Oct - 19:51


Poudlard, c’était plein de recoins, de dédales et des portes qui ouvraient sur une autre porte qui ouvrait sur une autre…c’était sans fin. J’adorais me promener dans le château quand je n’avais pas cours. Ce jour-là, en fin d’après-midi, je partis donc à la recherche de fées ou de toute autre créature, et arbitrairement les escaliers me menèrent aux cachots. Étrange non, comme les endroits les plus effrayants sont aussi les plus intéressants ? Baguette à la main, je déambulai dans les cachots, suivant mon instinct plus ou moins défectueux qui m’avait perdu un nombre incalculable de fois au cours de ma scolarité…
Il régnait dans les tréfonds du château une odeur âcre de moisissure et une fraicheur perpétuelle. J’avais un peu froid, étant donné que toutes mes chaussettes avaient été découpées au niveau des orteils (œuvre des gnomes chaussettovores probablement...), mais je continuai mon chemin tranquillement, à la lumière d’un lumos. Tout était très calme, aussi décidai-je de chanter pour animer un peu ce trou à rats. Soudain, j’entendis des échos derrière moi, puis un souffle rauque dans ma nuque. Je me retournai pour me retrouver nez à nez avec un fantôme obèse, probablement issu du moyen-âge à en croire ses vêtements. Il s’adressa à moi d’une voix mielleuse.

« Tu es perdu ?
- Tout dépend de l’endroit où nous sommes.»


L’ectoplasme pencha la tête sur le côté, comme s’il parlait à un fou. Ça lui donnait un air idiot qui me fit rire.

« Le chemin le plus court pour remonter s’il vous plait ? »

Lui demandai-je poliment. D’un air encore plus ahuri, le gros monsieur m’indiqua la droite de son doigt boursoufflé.

« Merci, vous êtes bien aimable ! »

Je tournai les talons et partis à gauche. Hors de question de partir maintenant ! Qui sait ce que j’allais découvrir dans ce cachot morbide ?! Je ne pus m’empêcher de sourire en pensant qu’une créature se terrait peut-être dans les entrailles du château, à quelques pas de moi. Guilleret, je repris ma chanson en sifflotant cette fois-ci et m’arrêtai finalement devant une porte sur laquelle étaient gravées des runes anciennes… Hinhin ! Ca méritait bien un coup d’œil ! Tout doucement, de peur de réveiller la Créature, j’appuyai sur la poignée. La porte n’était pas fermée à clef…étrange…
Je pénétrai dans une première pièce où plusieurs portes se tenaient debout dans leurs gonds, me narguant avec l’air de dire « nous on sait ce qu’il y a derrièreeeuh ! ».
Indécis, je m’assis par terre en tailleur et méditai le pour et le contre.

« Bon, si je prend à droite, je vais retourner vers la sortie. Donc il vaut mieux tenter à gauche. Mais il y a trois portes à gauche ! »

Je me levai finalement et me dirigeai vers la porte du milieu. Et lorsque je l’ouvris, je m’aperçus que quelqu’un était déjà là, observant la pièce à la lumière de sa baguette. « Quelqu’un » se retourna d’un mouvement brusque et me fixa. Des cheveux noirs, une peau pâle, un air hautain collé au visage…qui pouvait-il bien être ? Aucune idée. J’engageai donc la conversation en souriant.

« Bonjour "quelqu'un". Tu n’aurais pas vu la Créature par hasard? »

Oui, une simple pensée pouvait rapidement devenir une idée fixe chez moi…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Mer 19 Oct - 20:15

Le son de que la porte fit en s'ouvrant était si minime que je ne l'entendis même pas. Ce qui attira mon attention fut la lueur d'une qui émanait d'une autre baguette magique, je me retournais brusquement, surpris que quelqu'un d'autre puisse connaître ou tomber sur cet endroit par hasard. Son visage fin ne me rappelait rien du tout. Ses cheveux blonds platines étaient mal coiffés et ses yeux lui donnaient l'air d'être constamment ahuri. Peut-être l'était-il vraiment, en fait. J'observais l'individu d'un air perplexe. La pénombre du cachot ne me permettais pas de distinguer la couleur de sa cravate. Je fis un pas dans sa direction, et afficha un air digne d'un Serpentard, un air digne d'un Sang-Pur. A premier coup d'oeil, je pus remarquer qu'il 'en était pas un. Ou alors un traître à son sang. Sans crier gare, le visage joyeux l'inconnu s'adressa à moi :

« Bonjour "quelqu'un". Tu n’aurais pas vu la Créature par hasard? »

Je dus paraître un peu idiot, car quand il évoqua la créature, j'ouvris la bouche et la tordit de travers tout en levant les sourcils d'un air sceptique du genre "Gné mais qu'est-ce qu'il me raconte celui-là ?!". De plus, il m'avait appelé "quelqu'un". Ce que je trouvais assez étrange. Je fis encore deux pas dans sa direction et éclaira sa cravate. Un Piaf... Plutôt arriéré pour un Serdaigle. S'agissait-il de l'étrange phénomène de leur maison, l'attraction bizarre et rigolote qui portait pour non Xenophilius Lovegood ? Je pouffais intérieurement en y songeant. Mes bonnes manières reprirent le dessus et j'affichais mon air orgueilleux habituel avant de lui répondre d'une voix dénuée de toute émotion :

"Enchanté. Regulus Black, quatrième année, Serpentard. Et toi le Serdy, quel est ton nom ?"

En me rendant compte que mon ton était neutre, je m'efforçais d'adopter une voix plus aimable. Après tout il était seul et sans défense et avait l'air plutôt inoffensif mais s'il semblait un peu pommé. Sans attendre sa réponse, j'enchaînais :

"De quelle créature parles tu ? Quelque chose se cacherait-il dans les cachots ?"


En envisageant cette perspective, mon côté d'aventurier ressortit. L'excitation renaquit dans mon cerveau. S'il y avait vraiment quelque chose, que pouvait-elle bien être ? Quel monstre terrifiant renfermait ces cachots désaffectés ?
Pour tenter d'en savoir plus, je pris un air décontracté et alla m'appuyer sur le bureau. Je pris une attitude amicale en attendant d'en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Ven 21 Oct - 21:41



Regulus Black ? Comme Sirius Black ? Ils étaient frères ? Cousins ? J’avais croisé Sirius à plusieurs reprises et à en croire leurs traits similaires, ces deux-là avaient le même sang. Sauf que celui qui étaient en face de moi était moins joyeux. Il était quand même bizarre (c'est lui qui dit ça)…demander mon nom et ne pas me laisser le dire. Je m’apprêtais à décliner mon identité quand le petit brun tiqua sur la Créature. Il posait beaucoup de questions pour un môme… Peu importe, je repris là où j’en étais.

« Je m’appelle Xenophilius. Xenophilius Lovegood. Je suis en septième année à Serdaigle comme tu l’as remarqué. Ravi de faire ta connaissance Regulus Black… »

J’avais récité ma petite présentation, à l’ouest, avançant tout doucement dans la pièce. J’éclairai les murs du bout de ma baguette, les étudiant à la recherche de quelque chose. Je ne savais pas vraiment quoi mais le but d’une expédition c’était bien de chercher non ? Une main sur la pierre froide, j’oubliai l’espace d’un instant mon camarade appuyé au bureau de bois moisi. Évidemment, je ne me doutais absolument pas que son amabilité était feinte. C’était tout l’avantage qu’on avait à être Xenophilius Lovegood. La question de Regulus me revint à l’esprit lorsque je me retournai pour avoir une vision d’ensemble des lieux.

« La Créature oui, oui…. »

Sans m’en rendre compte, je marmonnai en faisant les cents pas.

« Elle doit se cacher quelque part par ici… »

Complétement parti dans mon délire, je me précipitai vers le bureau, le contournai et me glissai dessous.

« Rien ici…étrange…. »

Pourtant il devait bien y avoir quelqu’un…ou quelque chose…c’était o-bli-gé ! On était tout de même dans des cachots puants, froids et terrifiants ! En voulant me relever, je me cognai la tête au bureau, ayant complètement zappé que je me trouvai en dessous dudit bureau. J’en sortis à reculons et brossai négligemment mes vêtements d’un revers de main. Pour la première fois depuis notre rencontre, je regardai le jeune Serpy dans les yeux pour m’adresser à lui.

« Mais….qu’est-ce que tu fais là toi ? »

Je le regardai d’un air perplexe, ne me doutant pas que ma question pouvait être mal interprétée. Je voulais seulement savoir comment il avait atterri ici… en fait, les idées me venaient toujours en vrac, dans le désordre. Je pensai à quelque chose, puis à une autre et puis soudain je repensais à ma première idée, sans prendre en compte que les autres n’étaient pas dans ma tête. En y songeant, peut-être que c’est pour ça qu’on me demandait souvent si j’étais schizophrène…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Sam 22 Oct - 13:59

Il s'avançait doucement et prudemment dans la pièce en regardant autour de lui. Cela m'étonna donc quand il dit ceci : « Je m’appelle Xenophilius. Xenophilius Lovegood. Je suis en septième année à Serdaigle comme tu l’as remarqué. Ravi de faire ta connaissance Regulus Black… ». Au moins cela montrait qu'il n'était pas aussi arriéré qu'on le racontait : il arrivait à pense à plusieurs choses à la fois. C'était déjà ça. Il observait les murs, les éclairant à l'aide de sa baguette comme s'il cherchait une faille, ou un passage secret. Il palpait la pierre, et semblait m'avoir tout à fait oublié. Je m'éclaircis la gorge pour lui rappeler ma présence et il articula très vaguement :

« Je m’appelle Xenophilius. Xenophilius Lovegood. Je suis en septième année à Serdaigle comme tu l’as remarqué. Ravi de faire ta connaissance Regulus Black… »

Il n'avait visiblement pas trouvé ce qu'il cherchait car il se mit à arpenter la pièce de long en large, les sourcils froncés, les traits tirés, comme s'il était contrarié. Ce petit personnage m'amusait vraiment. C'était impensable d'être aussi... Étrange, spécial, bizarre ? Il était pour moi comme un spécimen intéressant et je voulais en savoir plus sur son comportement

« Elle doit se cacher quelque part par ici… », marmonna-t-il.

Là, j'eus peur, j'étais de nouveau appuyé sur le bureau tandis qu'il se précipita vers ma direction, une expression démente sur le visage. Était-il fou ? Qu'allait-il me faire ? Dans un geste de réflexe, je sortis ma baguette et la pointa sur lui, méfiant, me préparant à attaquer si une attaque de sa part avait lieu. A la place, ce qui me surpris grandement, il fit le tour du meuble et se glissa dessous.
Il avait vraiment un soucis mental ce jeune homme. Enfin jeune, peut-être était-il déjà majeur étant donné qu'il était en septième année. Y avait-il des pathologies de vieillesses qui pouvaient survenir à cet âge là ? Il fallait que je me renseigne dessus plus tard. Une voix s'échappa de sous mes fesses :

« Rien ici…étrange…. »

Sur la fin de sa phrase, Lovegood du vouloir se relever mais du se cogner si fort qu'il en fit trembler le bureau. Déstabilisé, je me levais d'un bond en faisant face au jeune homme qui reculais prudemment accroupi. Je le regardais se relever l'air un peu pommé. Il lissa rapidement ses vêtements sans grande conviction - autant ne rien faire, cela n'aurait rien changé - et me regarda droit les yeux. Je soutins son regard en haussant légèrement les sourcils. Il me parla directement, pour la première fois qu'il était entré dans ce cachot.

« Mais…. qu’est-ce que tu fais là toi ? »

Il était pensif. N'étais-je pas à ma place dans les cachots ? Ces derniers n'étaient-ils pas aux Serpentards avant tout ? Mais je devais être indulgent envers cet élève qui était un peu étrange. Ça devait être le bordel dans sa tête. Il me faisait presque compatir. Rare chez quelqu'un. En temps normal, son comportement m'aurait énervé fait monter dans le rouge vert plutôt, tout de suite. Mais lui c'était différent. Je fis un sourire en coin, sympathique, sincère :

" Et bien disons, que j'étais un peu perdu dans mes pensées, comme toi et que je suis arrivé ici par hasard. Et pour tout te dire, j'espérais aussi tomber sur quelque chose d'exaltant. Mais de toute évidence, j'ai du me tromper. Il n'y a rien qu'un vieux passé sans histoires."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Dim 23 Oct - 15:59

C'est fou ce qu'il avait l'air gentil ce petit Serpentard... Un sourire aux lèvres, il m'expliqua comment il était arrivé jusque dans cette pièce somme toute fort étrange. Lui aussi il fait confiance au hasard? Le hasard, c'est passionnant. Un beau matin vous êtes dans les escaliers prêt à aller en histoire de la magie et pouf! Vous vous retrouvez dans la salle sur demande, au beau milieu d'un tas d'objets bizarres. C'était sympathique comme endroit aussi, la salle sur demande. Peut-être que Regulus aussi aimait bien y aller. Peut-être que nous irions là-bas ensemble un jour? Owi! On irait chercher des fées et mirliflous! Et aussi des...euh....
Comment ça "un vieux passé sans histoire", ça n'existait pas, n'est-ce pas?
Qu'est-ce que j'était en train de me dire déjà? Peu importe. L'histoire, les fées, Regulus Black....oui, oui...la Créature...ah! oui!

"Mais...un vieux passé a forcément une histoire. Puisque l'histoire fait partie du passé. Et que le passé fait partie de l'histoire..."

Oups, voilà que je m'embrouillai dans mes pensées. Je secouai la tête et regardai à nouveau mon camarade de fortune.

"Dis, de quel vieux passé tu parles en fait?"


Ecoutant Regulus, je farfouillai dans les tiroirs et trouvai une vieille boite vide et quelques pages de ce qui semblait être un journal. Je feuilletai les vieux parchemins et ne pus y lire que quelques mots encore à peu près nets. L'obscurité ne m'aidait pas vraiment dans ma tache.

"Par Rowenda! Qu'il fait sombre là-dedans...."

Soudain, le silence me parut pesant. Je décidai d'en apprendre plus sur mon jeune ami.

"Dis-moi Regulus Black....tu aimes les beignet aux pommes?"

Je tâtai mes poches et en sortis un beignet aux pommes dans une serviette en papier. Il me semblait bien qu'il m'en restait! Je croquai dedans, reportai mon regard sur Regulus et m'aperçus de mon impolitesse. Je tendis le beignet dans sa direction.

"Tu en veux? Ch'est aux pommes. Je l'ai piqué à l'élève qui était achis à côté de moi che matin. Délichieux."

Reposant les vieux papiers dans leur tiroir, je réfléchis à ce que j'allais bien pouvoir faire. Si la Créature n'était pas ici, peut-être qu'elle était ailleurs... (Hinhin, t'as trouvé ça tout seul?)

"Bon, et si on allait voir che qui che pache ailleurs?"

Tournant les talons, je me dirigeai vers la porte.

"Regulus Black..."

Marmonnai-je pour moi-même. Je repris plus fort, sur un ton léger, sorti d'une conversation de salon de thé.

"D'où est-ce que tu viens Regulus Black?"


Quitte à être perdu au fond des cachots, autant nouer des liens. J'aimais bien Regulus Black. Pensif, je souris à l'invisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Dim 23 Oct - 18:55

Après avoir encore réfléchit un instant, Xenophilius continua de parler. Décidément, il avait la langue bien pendue, songeais-je. Il était vraiment... Unique en son genre. J'avouais paraître un peu étrange de temps à autres, mais lui... C'était totalement différent. Il vivait sur sa propre planète, faisant abstraction du reste. Alors que j'étais en train de débattre sur le comment je pourrais définir cette personne, je m'aperçus qu'il s'adressait en fait à moi. Un peu gêné je me ressaisis.

"Dis, de quel vieux passé tu parles en fait?"

Là, il me posait une khôle. Je ne savais que répondre puisque j'étais dans le présent. Si je ne luis répondais pas, il penserait sans doute que j'avais l'esprit trop terre-à-terre. Je plissais le nez et pris un instant pour réfléchir. Pendant ce temps, le Serdaigle fouillais dans les tiroirs dénichant tout un tas d'objets vieux et poussiéreux. Il tentait de lire ce qui semblait être un journal et râla quelque peu à cause de l'obscurité.

"Et bien le passé d'un professeur ayant une relation amoureuse. Un professeur aimant la solitude et l'obscurité, sans doute incompris des autres."

Il se tourna ensuite vers moi et me regarda en me demandant comme s'il parlait de la pluie et du beau temps :

"Dis-moi Regulus Black....tu aimes les beignet aux pommes?"

Avant de me laisser le temps de répondre, il sortit d'une de ses poches un beignet aux pommes et croqua dedans. Il avait quand même pris le soin de l'emballer dans une serviette en papier pour ne pas salir ses poches. Je l'aurais jugé plus négligent. Comme quoi, il ne fallait jamais se fier aux apparences. Il fit une tête d'enfant qu'on prend en train de faire une bêtise et tendit son encas vers moi. J'avais très envie d'un bon beignet. Je m'approchais et pris une bouchée.

"Oui j'adore cha ! Merchi bien vieux !"

Il m'expliqua ensuite qu'il l'avait volé à un élève qui avait été assis à ses côtés le matin même. C'était tout à fait le genre de choses que j'aurais été capable de faire.
Il rangea ensuite ses trouvailles à leur place initiale, fit demi-tour et se dirigea vers la porte. Il dit mon ton, d'un ton vague, et je le suivis, par automatisme. Il reprit ensuite, d'une manière qui aurait pu laisser penser que nous étions dans un endroit cosy et douillet en train de siroter une boisson chaude :

"D'où est-ce que tu viens Regulus Black?"*

Cette question me surprit, une fois de plus, ne sachant pas bien ce qu'il voulait dire par cette question. J'essayais donc de lui répondre du mieux que je le pus, et de la façon qui me parût la plus juste.

"Je suis Anglais, je suis né à Londres, et en dehors de Poudlard j'y vis encore. Au Square Grimmaurd. Je suis issu d'une famille de Sang-Pur. Et toi ?"

Je refermais la porte derrière nous et éclairais le couloir avec ma baguette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Lun 31 Oct - 14:55

Dans le couloir, il faisait froid et sombre. Bouuuuh, comment les Serpentards pouvaient-ils supporter de vivre dans les cachots? Il fallait être un peu fou...
Au milieu du hall, ne sachant pas vraiment où aller, je regardai autour de moi, écoutant Regulus m'expliquer qu'il venait d'une famille de Sang-Pur. En même temps, ça se sentait un peu je crois... Je pris mon temps avant de lui répondre, avalant le dernier morceau de mon beignet et essuyant négligemment mes mains collantes sur le pantalon de mon uniforme. Je me raclai la gorge et regardai en l'air pour réfléchir à la meilleure manière de me présenter.


"Moi je suis de Sang-Mêlé. Mais je le vis très bien."


J'avais compris au fil du temps que les sorciers de Sang-Pur se croyaient souvent supérieurs aux autres, même si j'ignorais pourquoi. Des histoires à dormir debout toutes ces gueguerres Sans-Pur, Traitres à leur Sang...les gens n'avaient vraiment que ça a faire de leur vie? Enfin bon. J'espérai tout de même que Regulus Black n'était pas comme ça. Il était gentil, il ne pouvait pas être comme ça...


"Je vis dans une petite ville près de Boston. Ma mère tient une boutique d'antiquaire au rez-de-chaussée et mon père un magasin d'objet magique au second étage. Moi je vis au premier, entre les deux."


J'adorais vraiment notre maison. Elle était toute bancale, un peu comme notre famille d'ailleurs. Les objets étaient mes amis. Surtout les fourchettes ensorcelées qui me racontaient toujours des histoires avant de manger...


"Et si on essayait la première porte à gauche?"


Sans vraiment attendre la réponse de mon compagnon de fortune, j'entrai à pas de loup et appelai la Créature.


"Peeeeetit, petit, petit, petit....vient voir ici..."


Je baissai un peu la voix et chantonnai un air d'aventurier.


"Zut. J'aurais du garder un peu de beignet, ça l'aurait peut-être fait venir...."



Désolée, il est plus court celui-là x.x je ferai mieux la prochaine fois, promis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Jeu 3 Nov - 19:50

Je le vis frissonner devant moi dans le cachot sombre. Nous remontâmes, presque inconsciemment pour ma part, suivant juste le Serdaigle qui me précédait. Peut-être ma question lui était-elle déjà sortie de la tête. Je l'aperçus en train de s'essuyer ses mains sales sur sa robe déjà tâchée par endroits. Au moment où je m'apprêtais à lui répéter ma question, il s'éclaircit la gorge et fixa son regard au plafond. Comme il était, je le soupçonnais bientôt de trébucher. C'est ce qui arrivait avec les têtes-en-l'air.

"Moi je suis de Sang-Mêlé. Mais je le vis très bien."

Il ne dit que cela, mais je devinais dans sa dernière phrase qu'il s'attendait à une réaction moqueuse de ma part, étant donné mon statut de Serpentard et Sang-Pur. De toute façon, il ne pouvait pas être totalement sorcier. C'était évident. Je me gardais bien mes remarques habituelles, lourdes en sarcasme. Il m'intriguait, et tuait mon temps libre. De plus, je n'étais pas seul. Sans doute en attente d'une quelconque manifestation de ma part, il ne continua pas tout de suite. Ou alors était-il retourné parmi ses pensées. De toute évidence, la deuxième option n'était pas la bonne :

"Je vis dans une petite ville près de Boston. Ma mère tient une boutique d'antiquaire au rez-de-chaussée et mon père un magasin d'objet magique au second étage. Moi je vis au premier, entre
les deux."

Le fait que sa famille se partageaient la demeure par découpement d'étages me semblait étrange. Encore plus que tout ce qui ne l'avait été venant de lui. Pourquoi ne vivaient-ils pas tous ensemble au premier, ses parents descendant ou montant juste pour tenir leur boutique. Ils avaient peut-être des difficultés à cohabiter, s'ils étaient tous trois dans leur bulle en permanence. Sa mère était sûrement Moldue et cela l'obligeait à tenir un magasin d'articles dépourvus de magie. Comme cela devait être ennuyant ! Pour ne pas attirer l'attention, son père occupait donc le troisième étage, s'assurant qu'aucun Moldu ne pouvait pénétrer dans notre monde. Je gardais mes interrogations pour moi tandis qu'il enchaînait :

"Et si on essayait la première porte à gauche?"

Avant de pouvoir débiter le moindre mot, Xenophilius avait déjà entrepri d'ouvrir la porte délicatement et d'entrer silencieusement en appelant sa Créature comme si l'on avait appelé son Hibou.
Il dit ensuite à voix basse qu'il aurait du garder du beignet pour l'attirer. Je pouffais. Comme si une vulgaire viennoiserie aurait pu attirer une soi-disante créature imaginaire. Décidément, il avait une imagination hors paire. J'entrais à sa suite. Comparé à lui, j'avais plutôt l'air d'un Troll dans une boutique de porcelaine. Tant pis. Je posais une main sur son épaule pour capter son attention. J'eus la désagréable surprise de constater qu'une chose collait à mes doigts. J'esquissais une rapide grimace et m'effroçais d'ignorer cette immonde sensation. Je pris un ton détaché.

"Je pense qu'il n'y a pas de Créature. Tu perds ton temps inutilement. Nous n'avons qu'à faire autre chose. Avec un peu de chance, en allant au bord du lac nous verrons quelques êtres de l'eau nager à la surface."

A croire que j'étais vraiment stupide. On aurait dit que je cherchais à occuper un enfant. Que diraient les élèves de ma maison s'ils me voyaient en compagnie d'un Sang-Mêlé, Serdaigle, et réputé pour être complètement cinglé ? Je me maudissais intérieurement pour lui avoir proposé cela sans rien en laisser paraître sur mon visage. Dans le pire des cas, je pourrais toujours inventer une excuse telle que "J'ai un devoir à rendre pour demain et je ne l'ai pas finit, je doix y aller" ou encore "J'avais complètement oublié que je devais voir quelqu'un d'autre, je te laisse.". Mais cela n'était pas digne d'une personne Noble que de se défiler ainsi. Et cela ne se faisait absolument pas, dans la mesure où il avait été gentil avec moi et où je le trouvais sympathique. Cependant, il était vrai que je me préoccupais énormément des apparences.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Mer 16 Nov - 16:03

Regulus me rappela une nouvelle fois au monde réel en posant la main sur mon épaule. Dommage pour lui, j'étais allé me promener le matin-même dans les serres du château et une plante carnivore m'avait bavé dessus. Tout bonnement répugnant. J'avais pourtant bien essuyé mon uniforme mais rien à y faire, ça collait toujours. De temps en temps, mes cheveux mi-long se collaient dans les restes de baves, ça tirait, beurk.

Regulus émit l'hypothèse qu'il n'y ait pas de Créature. Oui, c'est vrai, ça se...QUOI?! Pas de Créature?!! Blasphème! Mensonge! Mais qu'est-ce qu'on faisait ici depuis une heure alors? Il le faisait exprès pour me rendre fou? C'était ça hein! Ah tiens, il proposer de sortir. Peut-être que c'était moi qui nous faisait tourner en rond. Ou alors c'était peut-être un coup de la diabolique créature....Quoi qu'il en soit, son idée me plaisait! Une balade au bord du lac, oh ouiiii, une rencontre avec des êtres de l'eau! Avec des petits poissons et des strangulots! Euh, les deux? Non parce que ce n'était pas la même chose quand même. Le strangulot c'est pas très très gentil comme bestioles...

"Oh oui! Allons au bord du lac! Regulus Black, tu aimes le poulpe? Tu crois qu'on peut manger un strangulot? Non parce que ça se ressemble quand même un poulpe et un strangulot..."


Tout en papotant, je me dirigeai vers la sortie. Euh droite ou gauche? Euuuh...

"Droite ou gauche?"


Ah oui! Droite!

"Droite. Et est-ce que tu savais qu'un strangulot, ça a de très petite dents pointues pour déchiqueter la peau des humains quand ils attaquent. Enfin c'est ce qu'on raconte..."

Je continuai de parler de choses et d'autres, comme toujours en remontant vers la surface. L'air me semblait de moins en moins nauséabond... Au détour d'un couloir, nous croisâmes le fantôme du gros monsieur que je saluai.

"Rebonjour cher Monsieur!
-Tiens! Vous êtes encore là?
-Oui, mais j'ai trouvé quelque chose d'intéressant en bas. Je vous présente mon ami Regulus Black. Regulus Black, voilà...euuh...
-Francis, le fantôme des souterrains. Enchanté."


Francis avait l'air complétement blasé, aussi le laissai-je avec ses pensées et proposai-je à Regulus de continuer. Nous arrivâmes finalement à la sortie et retrouvâmes la lumière du jour, ou en tout cas celle des couloirs.

"Que fait-on maintenant?"



[mille excuses pour le retard é.è à toi de voir si on continue ailleurs ou non... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Jeu 17 Nov - 19:38

"Oh oui! Allons au bord du lac! Regulus Black, tu aimes le poulpe? Tu crois qu'on peut manger un strangulot? Non parce que ça se ressemble quand même un poulpe et un strangulot..."

Je ne me ferai décidément jamais à ses remarques étranges. D'où cela lui venait ils ? En réfléchissant à sa question, je n'avais jamais mangé de poulpe. Les créatures dépourvues de pouvoirs magiques n'étaient pas ma tasse de thé. En revanche, dans un bocal, dans ma chambre, j'avais deux strangulots. Bien qu'ils décoraient ma chambre ils avaient peu d'utilité et étaient plutôt agressifs. Je savais pertinemment que cet animal se mangeait, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle je n'en avais plus que deux. Ca n'avait pas extrêmement de goût nature, et la viande était dure et filandreuse. Bref, pas le top. En plus, le strangulot cru était réputé pour contenir de nombreuses toxines qui provoquaient de fortes indigestions accompagnées d'un mal de ventre assez corsé.
Il était repartit vers une de ses aventures et hésita à une bifurquation puis prit à droite.

"Droite. Et est-ce que tu savais qu'un strangulot, ça a de très petite dents pointues pour déchiqueter la peau des humains quand ils attaquent. Enfin c'est ce qu'on raconte..."

Cette fois, je ne pouvais décemment pas laisser passer cela. Il était vraiment tordu et les strangulots n'étaient pas bien dangereux. Ses parents l'avaient éduqué bien étrangement et si ils étaient aux sources des idées hallucinantes qu'il disait, je ne préférais pas imaginer ce à quoi devait ressembler sa maison.

"Les strangulots ont en effet de très petites dents pointues mais elles servent uniquement à manger des poissons ou des algues marines. La pire chose qu'ils puissent faire à un humain, c'est de se coller après avec ses tentacules et serrer très fort. Si ils sont plusieurs, comme dans le lac, ils peuvent t'attirer vers les profondeurs mais s'en débarasser est relativement simple."

Tandis que nous continuions notre chemin, un gros fantôme se posta devant Xenophilius. Ce dernier fit rapidement les présentations. Je croyais rêver ! Il avait dit
"j'ai trouvé quelque chose d'intéressant en bas."Il l'avait qualifié de chose ! C'était inacceptable ! Le mort eût l'air aussi désabusé que moi. Nous passâmes notre route et remontâmes dans les couloirs. Mes yeux pênaient à s'habituer à l'obscurité. On était bien mieux en bas décidément !
Nous avions atteint le hall d'entrée. Il ne restait plus qu'à aller dans le parc. Il me demanda ce que nous allions faire et la réponse me vint naturellement :

"Voir les strangulots et les autres créatures des fonds du lac ! Avec un peu de chance, nous nous ferons bouffer par un strangulot !"

Ma dernière phrase était moqueuse certes, mais en même temps, c'était trop tentant, je franchis les doubles portes et me pris le soleil en pleine face...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Xenophilius Lovegood

Messages : 27
Points : 5
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les couloirs

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Je ne suis pas fou vous savez...

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood] Ven 2 Déc - 23:49

En avant pour de nouvelles aventures! Han, les êtres de l'eau, les petites bêtes qui faisaient des bulles dans le lac...trop chouette. Mais j'avais un peu de mal à suivre Regulus pour le coup. En quoi nous faire dévorer tout cru par un srangulot pourrait nous porter chance? C'était totalement illogique! Si on se faisait manger, on mourrait. Si on mourrait, on ne pouvait plus vivre. Si on ne pouvait plus vivre, on ne s'amusait plus! C'était trooop horrible!

"Nous faire manger? Mais voyons Regulus, un peu de sérieux. Les strangulots ne mangent pas les humains."

Vous avez dit schizophrènes? C'est presque ça oui. Non mais, comprenez-moi, quand je disais que les strangulot pouvaient déchiqueter la peau humaine, c'est parce que je l'avais lu dans un livre. Mais très honnêtement, même moi je n'arrivais pas à me fier à ce bouquin. Vous croiriez un homme qui s'appelle Barry Motter? Bien sûr que non. Eh bien moi non plus. Donc, je le répète, je...qu'est-ce que je disais déjà? Oh, je ne sais plus. Ah! oui! Le lac. Nous retrouvâmes enfin la lumière du jour, le soleil même, qui nous faisait l'honneur de sa présence en ce début d'Automne. Je suivis Regulus à travers la cours et le parc, savourant l'air frais sur ma peau et les rayons de chaleur qui contrastait.

"Je suis très content d'avoir fait ta connaissance, Regulus Black..."

Pourquoi je disais ça tout à coup? Pour combler le blanc. Parce qu'on m'avait dit qu'il fallait meubler les conversations avec des questions banales ou des constatations évidentes. Espérons que cela fonctionne! Je n'avais pas beaucoup d'expérience en relations humaines. Les seules personnes à qui je parlais été mes professeurs, mes parents (de temps à autres), l'infirmière et la bibliothécaire et quelques élèves pas trop bizarres. Des gens normaux comme moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre hasardeuse [pv. Xenophilius Lovegood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Cachots et sous-sols :: Autres cachots-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit