Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Regulus Black

Messages : 15
Points : 30
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 20
Localisation : Poudlard, mais où? Tu sauras pas.

MessageSujet: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise] Mar 14 Fév - 0:33

    Nous étions samedi. Et comme tous les samedi, Serpentard ou pas, je fais la grasse matinée. En effet, scène très peu glorieuse du Petit Roi que je suis mais voilà. Quand on a eu une semaine aussi pourrie que la mienne, on a qu'une envie, rester au lit. Bon j'avoue que je suis flemmard sur les bords mais seulement sur les bords. De toute manière qu'est ce que vous fichez là? Bref, je m'étais réveillé sous le coup des neuf heures car impossible de fermer l'oeil plus longtemps. Non pas à cause du bruit. Non, il y a avait plutôt un silence de mort. Même la mouche qu'on entend d'habitude s'est posé. Bref, un silence pesant. Nan, ce qui m'a réveillé c'est le soleil... Le soleil! Je me suis donc levé en grommelant, promettant à l'astre qui nous sauve la vie des menaces de mort s'il ne rangeait pas ses rayons solaire tout de suite. Je partis sous la douche, laissant l'eau chaude si bienfaitrice détendre tous mes muscles entretenus par le magnifique sport qu'est le Quidditch. Je restais sous la douche un bon quart d'heure, laissant le bruit de l'eau ainsi que sa chaleur m'envelopper et me faire replonger doucement dans les bras de Morphée. Bon Dieu, comme elle sait que je les aime ses bras!

    Je sortis de la douche, fraîchement lavé et opta pour un pantalon noir, une chemise blanche, un pull noir avec un col en V et mon éternel cravate verte émeraude. Je plaçais ma veste de costard noir sur mes épaules et finalement je me demandais si mettre en plus une écharpe en fourrure ferais de trop... Finalement je la reposais et sortis ainsi. J'avais juste passé ma main dans mes cheveux pour les décoiffer et je passais déjà la porte de la salle commune des Serpentards se trouvant aux cachots. Je marchais seul, pour une fois, préférant le calme pour ce matin. Sachant que mes weekend sont généralement pas très bons, je préférais avoir eu au moins un moment de calme pendant la journée. Bien que je sais que ce weekend sera très différent des autres...

    En effet, cela fait plusieurs semaines maintenant que j'ai une personne dans mon champ de mire. Nan, pas pour sortir avec... Non, une toute autre relation. Voyez vous, étant un Sang Pur, j'ai énormément de contact avec les autres familles de sang Pur, seulement voilà, sachant pertinemment la noblesse des Black, une famille de Sang Pur habitant dans les Caraïbes ont envoyés une lettre à mes parents au sujet d'une certaine Lise Parker qui serait à Poudlard et qui aurait tué sa mère. Ce qui est ma foi très grave. Apparemment, se fut considéré comme un accident et l'affaire aurait été classée. Seulement voilà. Je suis curieux et maintenant que je sais qui est Lisa Parker, je ne la lâche plus d'une semelle, récoltant chaque information qui me serait utile sur elle. J'ai découvert ainsi qu'elle est en réalité en cinquième année à Poufsouffle et qu'elle était très timide. Je ne l'ai jamais vu dans la Grande Salle. Elle doit prendre ses repas ailleurs surement.
    Pour en revenir à son passé, le Sang Pur, un certain Joshua je ne sais plus trop quoi et je m'en fiche, nous a raconté dans la lettre comment la jeune fille avait tué sa mère. Vu que son père était apparemment un Auror moldu c'était facile de couvrir l'affaire. Seulement voilà, moi maintenant je sais où appuyer. Pourquoi elle me diriez vous? Parce qu'elle a des dossiers sur tout le monde. Comment je le sais? Parce que je la vois. Elle prend des notes sur tout et tout le monde. Du coup c'est assez facile à deviner non? Elle je sais qu'elle a un dossier sur les maraudeurs et par conséquent sur ce qui se passe et leurs petit secret. Comme je sais qu'un truc pas rond tourne avec eux, j'ai bien l'intention de découvrir quoi. Et donc de passer par Parker.

    J'arrivais enfin devant la Grande Salle. Mais je restais en arrière, à l'écart, à coté de la Grande Porte. Où qu'elle aille, elle est bien obligé de passer par là. Les élèves me regardaient bizarrement mais personnellement cela ne me fait ni chaud ni froid. J'enfournais mes mains dans mes poches et pris appui sur le mur derrière moi. Je fixais chaque élève qui entrait et sortait et finalement la vit. Parker. Ma cible. Mon regard se fit perçant et je me mis devant elle pour lui barrer la route. Je devais faire sa taille et lui pris le bras avant de l’entraîner un peu plus à l'écart. Je lui affirmais alors d'emblée:

    -Salut Parker. Tu vas m'aider pour une petite tache que j'ai à accomplir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lise Parker

Messages : 31
Points : 50
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise] Mar 14 Fév - 14:39

Comme tous les jours je m’étais levée très tôt pour compléter mes dossiers d’enquêtes, les cacher puis prendre mon petit déjeuné. Il n’y avait personne dans la grande salle, mais je ne mangeais pas à l’intérieur pour autant. On ne sait jamais, si quelqu’un arrivait. Asocial ? Oh que oui ! J’avais donc embarqué mon repas sur le sommet de la tour d’Astrologie pour le déguster, assise sur le rebord, les jambes qui se balançaient dans le vide. Et bien, heureusement que je n’ai pas le vertige et surtout que je sois vigilante. Car une chute à cette hauteur serait fatale même pour moi. Et bien oui, je n’en reste pas moins une humaine, si on oublie mon petit problème de pleine lune. D’ailleurs il m’arrivait de me demander pourquoi je perdais mon temps à rester à Poudlard, puisque aucun avenir ne me serait donné. Dommage j’aurais bien voulu être journaliste. Non pour la gazelle du sorcier mais peut-être ouvrir une agence moi-même, sur les rumeurs et petits potins. Un rôle qui me conviendrait parfaitement. Mais non. Tout ceci était impossible, parce qu’à ma majorité je devrais passer au ministère de la magie pour me faire référencer. Oui les créatures magiques et dangereuses doivent se faire référencer. Or, les lycan en font partis. Et tout le monde sait que pour les lycans c’est impossible de trouver du travail du moins chez les sorciers. Ces animaux sont crains et rejetés, même si évidemment je les comprends. Un accident peut vite arriver. Bien sur, il me restait la voix moldue, où là j’avais bien l’intention de devenir détective privée. Là, personne ne pourrait m’empêcher d’exercer ma passion.

Me tournant pour sauter sur le sol, je quittais la tour pour me rendre aux cuisines (bah oui, une fouineuse comme moi trouve l’entrée !) et nettoyer mes couverts malgré les protestations des efles de maisons. Ils me donnaient déjà mon repas, c’était beaucoup. Et puis je n’étais pas non plus une empotée, autant me débrouiller par moi-même. Sortant ensuite de la cuisine, je remarquais que seulement quelques personnes étaient déjà debout. Tout juste 07h30. Normal que beaucoup dorment à cette heure-ci puisque c’est le week end. Le samedi plus exactement. Haussant les épaules, je n’allais certainement pas m’occuper des autres, je décidais de prendre l’air … à ma façon ! Quittant le château, je m’approchais du lac avant de me déchausser et mettre mes pieds dans l’eau. La dite eau était froide. Vu la fraicheur du temps, c’était normal. Mais ce n’était pas ça qui allait m’arrêter. Enlevant ma longue cape je m’enfonçais dans l’eau avant de finalement plonger dans le lac. Nageant un moment je finis par me stopper et me laisser couler de quelques mètres après avoir prit soin de prendre mon inspiration. A l’intérieur de ce lac, c’était ici que je me sentais bien. Peut-être que ça me rappelait un peu les caraïbes, qui, j’étais forcé de l’admettre, me manquaient. Fermant les yeux, je profitais du calme, n’entendant plus rien du monde extérieur. Je pouvais vider mon esprit, et penser à rien, rien du tout. Ce qui était reposant. Ne pas être toujours sur mes gardes, affichés un regard neutre, impassible, constamment, pour ne pas qu’on me connaisse. Là, je me sentais libéré. Mais cet instant de liberté fut de courte durée car je fus de nouveau aux aguets. Rouvrant les yeux, je pu constater qu’un strangulot s’approchait bien vite de moi. Cette chose avait sans doute trouvé sa proie. Il était peut-être temps de filer !! Allez, ouste !! Remontant à la surface de l’eau, je sortis du lac avant que le monstre marin ne puisse m’atteindre, ce qui aurait été très bête et problématique. Sans m’en apercevoir je m’étais enfoncé dans les profondeurs de l’abysse, là où on trouvait toutes sortes de créatures magiques, et même des sirènes. Mais maintenant, retour à la réalité. Trempé de la tête aux pieds, j’essorais mes cheveux avec mes mains pour faire partir un maximum d’eau, et puis tant pis pour mes vêtements trempés ! J’allais les changer de toute façon. Remettant mes chaussures ainsi que ma cape pour ne pas attraper froid, je retournais à l’intérieur du château avec l’intention de regarder ma maison pour prendre une douche et me changer. Malheureusement, mes plans furent contrés lorsque je passais devant la grande salle. Mon chemin fut coupé par Regulus Black qui apparut brusquement devant moi. Sous la surprise, je sursautais légèrement avant de reculer de quelques pas, ne souhaitant pas être à proximité de qui que ce soit. En revanche, mon visage resta impassible malgré la subite apparition de Black devant moi. On pouvait me reconnaitre cette grande maitrise de moi-même. Pourquoi apparaitre comme ça ? Qu’est-ce qu’il me voulait ! Parce que oui, il me voulait bien quelque chose, il n’y avait pas d’autres Parker dans le couloir. Posant mon regard indéchiffrable sur lui, j’attendis qu’il prenne la parole, car ce n’était certainement pas moi qui le ferais. Mais non, ce ne fut pas non plus dans ses plans. En effet, au lieu de cela, il me tira par le bras pour m’emmener à l’écart. Lorsque sa main avait touché la peau de mon bras, mon corps entier avait frissonné et tremblé, ce qui n’était certainement pas passé inaperçu. Ne vous méprenez pas, je ne ressens aucun désir pour Black ! C’était ainsi pour tout le monde. Mais le contact physique … ce n’était pas pour moi. Personne n’avait le droit de m’approcher ou de me toucher. D’un geste vif, je dégageais mon bras, laissant échapper une seule phrase, d’une voix glaciale, voir polaire.


« Ne me touche pas ! »

Fermant les yeux un moment, je me calmais, avant de les rouvrir et plongé mon regard chocolat dans celui de Regulus. Encore une fois, j’attendis qu’il prenne la parole, qu’il s’explique et que je puisse partir. Mon attente arriva à sa fin, Môssieur voulait que je l’aide pour une tache qu’il souhaitait accomplir. Mon aide ? Comment ça mon aide ? Plissant les yeux, mon regard se fit plus perçant.

« Qu’est-ce qui te fait dire que je vais t’aider Black ? Et même si c’était le cas, les informations que je donne ne sont pas gratuites. »

Bah oui, pour qu’il vienne me voir, c’est sans doute qu’il voulait des informations sur quelqu’un. Lorsqu’on souhaite des renseignements confidentiels sur une personne de Poudlard, il fallait s’adresser à la petite détectrice Lise Parker ! Mais c’était rare que j’accepte ces demandes et surtout je me faisais payer. Comme cela, je pouvais me financer l’auberge pendant les vacances d’été et peut-être m’acheter un nouvel appareil photo. Mon besoin d’argent était la seule raison pour laquelle j’acceptais d’enquêter sur quelqu’un sous la demande d’un élève. Sinon mes autres enquêtes habituelles, je les gardais pour moi, n’ayant pas pour habitude de les divulguer.

« Sur qui veux-tu que j’enquête ? Car c’est bien pour ça que tu viens me voir ? Mais ce n’est pas dit que j’accepte. Ca dépend de l’affaire et de l’argent que je gagnerais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Regulus Black

Messages : 15
Points : 30
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 20
Localisation : Poudlard, mais où? Tu sauras pas.

MessageSujet: Re: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise] Mar 14 Fév - 20:56

    Elle se dégagea. Tiens, on n'aime pas le contact? Je haussais un sourcil et un sourire hautain apparut sur mon visage. Elle me répondit d'une voix froide que je ne devais pas la toucher. Sinon quoi? J'étais curieux de savoir ce qu'elle allait me faire! Je la regardais de haut, plaçant mes mains dans mes poches. Elle était plutôt jolie mais bien loin du style que je recherche. D'ailleurs je ne recherche pas. En tout cas, elle semblait vraiment en colère quand je lui avait sorti qu'elle allait m'aider. Le jeu commençait à devenir intéressant. Oui, très intéressant. Je jubilais mais mon visage n'en montra rien. seul mon sourire permettait de voir que je m'amusais. Mais rien à voir avec un sourire chaleureux mais plus glacial qu'autre chose. Elle m'affirma alors, prenant un regard perçant, qu'elle ignorait pourquoi elle m'aiderai et que ses informations n'étaient pas gratuites. Ah? Intéressant. Il semblerait que d'autre élèves donc semblaient venir lui demander des renseignement ce qui semblait logique puisqu'elle avait en quelque sortes des dossiers. D'après ce que j'ai entendu dire. Un rire froid s'échappa de mes lèvres. Elle me faisait rire. Elle était pitoyable. Comme si j'allais la payer. De toute manière, je n'ai pas l'intention de payer quoi que se soit ou sa petite histoire risque d'être mise au grand jour. Elle continua en me demandant sur qui je devais enquêter mais que ce n'était pas dit qu'elle allait accepter à cause de l'affaire en question et de l'argent qu'elle y gagnera. Je souriais. Quelque chose de mit qu'elle allait changer d'avis très bientôt... Finalement je lui répondis sur un ton aussi froid qu'elle m'a affirmé sa première phrase.

    -Déjà je n'ai pas d'ordre à recevoir de qui que se soit et encore moins de toi... Deuxièmement, en quoi ça te gène?

    Je laissais un blanc passer pour lui faire bien comprendre que je ne plaisantais pas. Elle a beau avoir un an de plus que moi, elle ose me faire le moindre le truc, non seulement elle m'auras moi sur le dos mais en plus ma famille. Il se pourrait que son séjour à Poudlard se terminent bien vite. Je repris la parole sur un ton morne et indifférent bien que je sais que mes paroles seront bien sur loin de la laisser indifférente.

    Moi, je me dit que tu vas m'aider et même gratuitement...

    Je lui lançais un sourire satisfait. J'étais satisfait. Je me sens puissant et je jubile rien qu'à l'idée de la tenir dans le creux de ma main. C'était si fascinant et en même temps si dangereux. Il suffirait qu'elle révèle au directeur que je la manipule pour tout simplement arrêter le jeu. Enfin, presque... Parce que ce n'était certainement pas un vieux barbu qu'il soit puissant ou pas qu'il allait faire tout foirer. Certainement pas. Pour répondre à ces dernières interrogations, je finis par lui dire, un sourire méchant et parfaitement hautain sur mon visage.

    -Les maraudeurs. Voilà qui. Maintenant, je me doute bien que tu sais qui dans le groupe. Mon imbécile de frère de Bouffondor. Je veux que tu découvre ce qu'il manigance. Il cache quelque chose. Trouve de quoi le compromettre. Maintenant, le prix. Je pense que le fait que je ne divulgue pas ton passé aux oreilles indiscrètes sera un prix assez négociable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lise Parker

Messages : 31
Points : 50
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise] Jeu 16 Fév - 14:11

S’il y avait une chose qu’on pouvait reconnaitre sur la famille Black était que malgré leur air hautain, ils dégageaient beaucoup de classe. Et Regulus n’échappait pas à la règle. Il dégageait un charisme qui en était presque flippant. Et pourtant, je ne me laissais pas impressionné, me contentant de l’observer, le visage impassible, alors que lui faisait de même, les mains dans les poches, me fixant de son regard froid. Calculateur et mesquins. Ce sont des mots qui décrivent si bien le jeune Black. Mais il était tout de même face à une adversaire de taille. Peut-être qu’il en avait conscience et que c’était pour cela qu’il s’engouffrait dans un jeu dangereux. Le peur de l’inconnue, le danger, ce sont des choses qui nous font jubiler, lui et moi. Nous voici avec un point commun. Attirés par le danger et le suspens. Plissant de nouveau les yeux, je l’écoutais s’adresser à moi d’une voix glaciale, me disant qu’il n’avait pas d’ordre à me recevoir et encore moins de moi-même. Ensuite, en quoi ça me gênait ? Outre le fait qu’il fasse appel à moi et que je déteste qu’on m’approche, peut-être le fait qu’il cherche des informations par mon intermédiaire. C’est moi qui allais devoir faire tout le travail. Alors les règles, c’est également moi qui les fixe. Il laissa un blanc passé, me laissant dans une atmosphère froide, voir polaire. Il essayait certainement de m’impressionner avec ce silence, mais cette ambiance, je la créais moi-même autour de moi lorsque quelqu’un m’approche. Donc ce n’était pas moi qui allais avoir peur. Et puis le jeune Black avait l’air bien sur de lui, avec son côté arrogant. Son sourire sadique me laissa méfiante, j’étais sur d’y voir un petit brin de sadisme. Qu’est-ce qu’il me voulait au juste ce type ?

Il semblerait que malgré tout, Regulus avait d’autres arguments pour calmer mes ardeurs et me faire céder. Autant jouer carte sur table n’est-ce pas ? Il voulait des informations sur les maraudeurs et en particulier son frère ainé, Sirius. Si j’acceptais, il ne divulguerait pas dans tout Poudlard le mystère de mon passé. Ca sonnait plutôt comme une menace n’est-ce pas ? Si on se devait de reconnaitre la classe des Black, moi en revanche on pouvait également me féliciter pour mon self-control, la maitrise de moi-même. Malgré la révélation de Regulus, je restais physiquement complètement impassible, comme s’il n’avait même pas parlé. Je me contentais toujours de l’observer, comme pour me demander s’il était sérieux ou non. Mais Black savait quelque chose sur moi et j’en avais conscience. Car s’il voulait que je partage mon dossier sur les maraudeurs, il se devait d’avoir un argument en béton qui ne me ferait pas refuser. Que savait-il sur moi au juste ? Ou du moins, jusqu’à quel point savait-il les choses ? Je réfléchis rapidement à la situation, mettant en avant mon côté perspicace et réfléchit. Bon du calme !! Je n’ai jamais laissé circuler d’informations sur moi, ma protection étant renforcée par ce bouclier, cette barrière que je me créais vers les autres. Personne ne pouvait m’approcher. Personne ne savait quoi que ce soit sur moi. Si Regulus avait apprit quelque chose, ce n’était certainement pas au sein de Poudlard, car je n’avais commis d’erreur nulle part. Ensuite, ça ne pouvait pas non plus être à l’extérieur comme pré-au-lard ou le chaudron baveur qui me servait de résidence pendant l’été. Là aussi, je bossais seulement sur mes enquêtes lorsque j’avais des « clients » extérieurs qui voulaient que j’enquête sur X personnes, concernant X affaire. Aucune information sur moi-même. Alors s’il avait apprit quelque chose sur mon passé, il n’y avait qu’une seule explication. Bonne déduction Lisou. Il fallait remonter à l’origine, au cœur du problème, à savoir Montego Bay, aux Caraïbes, en Jamaïque. Les seules personnes à savoir quoi que ce soit sur moi étaient là bas.


« Bravo. Félicitation. Un coup incroyablement bas, mais très osé. Je reconnais que tu as de l’audace. Qu’est-ce que Joshua t’a dit au juste ? »

Ma voix était tout aussi indescriptible, ne montrant aucune émotions que ce soit la crainte ou la peur. Ni de la colère, de la rancœur ou de l’énervement. L’impassibilité. Evidemment que j’avais peur, peur de ce qu’il pouvait savoir et divulguer, mais je ne le montrais pas. Oui, Regulus avait trouvé une adversaire à sa taille. S’il disait quoi que ce soit, ma vie sera fichue. Plus d’avenir, plus de carrière. Ce serait le véritable chaos et surtout émotionnellement. Mais pour le moment nous n’en étions pas là, alors pas de panique ! J’allais trouver une solution. Je me doutais également que la personne qui avait parlé à Regulus était Joshua. Qui d’autre que lui ? Après tout, il faisait partit des sangs purs. Je suppose que malgré son ancien amour pour moi, il voulait venger sa famille qui fut assassiné par ma mère. Un peu culoté puisque le responsable si on remonte le problème, c’était lui. En revanche, je me demandais s’il avait véritablement osé tout raconter à Black. Ca m’étonnerait, il aurait trop peur que je vienne m’occuper de son cas si j’avais des ennuis. Non à mon avis, il avait du parler de l’essentiel, pour me pourrir la vie. Mais c’était déjà des informations de trop et risqué pour moi.

Je ferais peut-être mieux d’enquêter d’avantage sur les maraudeurs, trouver leurs secrets, et lui fournir les informations qu’il voulait, ainsi j’aurais la vie tranquille. Ne me faites pas rire. Je n’aurais certainement pas un comportement aussi lâche. Le dossier que j’avais sur les maraudeurs ne contenait actuellement que quelques mystères mais rien de bien concret et compromettant. Juste beaucoup de questions sans réponses. Un an que j’enquête sur eux avec acharnement et ce n’était certainement pas pour donner mes informations à … Regulus Black. Et côté plus honorable, je ne pouvais pas non plus trahir les maraudeurs, même s’ils ne faisaient pas forcément attention à mon existence. Je n’aurais pas la conscience tranquille.

Bon allez, pour l’instant, lui donner ce qu’il veut, continuer l’enquête, puisque de toute façon, je ne comptais pas m’arrêter, et après on avisera. Je n’avais pas le temps de réfléchir immédiatement à un plan.


« C’est d’accord. J’enquêterais sur les maraudeurs pour toi, bien que je n’aie pour le moment aucune information qui te servira. Mais en un an, je n’ai pas trouvé grand-chose, alors ne croit pas que tu auras tes informations du jour au lendemain. Tu choisis des adversaires de tailles, autant les maraudeurs que moi. Fais attention de ne pas te faire piéger par ton propre jeu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Regulus Black

Messages : 15
Points : 30
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 20
Localisation : Poudlard, mais où? Tu sauras pas.

MessageSujet: Re: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise] Jeu 16 Fév - 21:30

    Je la fixais de mon regard hautain. Elle ne semblait pas du tout démontée par ce que je venais de dire. Au contraire. Elle montra une indifférence sans faille. Ce qui me troubla, croyant m'être fait piéger par le Sang Pur qui connaissait Parker. On avait l'impression que mes paroles ne lui firent aucun effet. C'était assez troublant mais terriblement jubilant. Au moins, elle ne montrait pas d'émotion et par conséquent ne montrait aucune faille. Enfin quelqu'un qui n'avait pas peur de moi d'un simple regard. Elle m'intriguait véritablement et j'aimerais vraiment un jour voir cette lueur de peur dans ses yeux. Et je sais que je détiens la clé qui lui fera peur. Peut être. Si vous pensez que je suis sadique, oui je le suis. J'aime avoir le pouvoir de voir les gens prier un dieu ou une personne pour s'en sortir. Comme si cela les sauveras. Voir cette lueur de crainte dans leur regard. C'est jubilant bien que pathétique. J'ai l'impression parfois d'être une personne externe et que je m'amuse à bouleverser la vie autour de moi d'un simple geste comme un claquement de doigt. Voir tout ce monde devenir chaos. Oui, parfois je suis vraiment sadique. Mais pas au point de tuer. Certainement pas. J'ai trop d'importance pour ma vie alors je considère celle des autres aussi du coup. Non. Moi c'est leurs esprits qui m’intéressent. Ni plus, ni moins.

    Elle prit la parole m'affirmant que mon coup était bas mais osé. Oui, parfaitement. Pour ça que je suis à Serpentard. Et je ne fais jamais les choses à moitié. Jamais. Caractéristique typique des Black. Soit c'est tout, soit c'est rien. Et malheureusement dans son cas, c'est tout. Et de toute manière, jamais je n'aurais été la voir si j'étais sur que je n'avais pas une emprise totale sur elle. Elle me demanda ensuite ce que Joshua m'avait dit. Et mes yeux rétrécirent sur le coup, lui lançant un regard perçant mais mes pupilles devaient surement briller, signe du plaisir que je prenais à la torturer. Un sourire se dessina à nouveau sur mes lèvres mais je gardais le silence. Après un moment elle reprit mais ses paroles m'étonnèrent au début. Elle m'affirmait sur le coup qu'elle enquêterait pour moi mais qu'il ne fallait pas que je me fasse de l'espoir pour avoir des infos tout de suite vu qu'elle même avait eu très peu d'informations en un an. C'est vrai qu'elle était là que depuis un an... Elle m'affirma ensuite que je choisissais des adversaires de taille. Autant les maraudeurs qu'elle même et que je devais faire attention à ne pas me brûler les ailes en quelque sorte avec mon propre jeu. Finalement je lui répondis, commençant tout d'abord par sa dernière réplique.

    -Je te remercie de ton avertissement mais ne t'inquiète pas. Je sais ce que je fais. Quand aux maraudeurs, je me fiche de ce qu'ils font. Moi c'est mon imbécile de frère qui m’intéresse. Et je suis persuadé qu'il cache quelque chose.

    Je laissais à nouveau un blanc. Je réfléchissais à comment lui annoncer ce que je savais. J'ignorais si y aller avec subtilité était avisé ou si je devais lui affirmer ce que je savais exactement. Finalement j'optais pour une réponse au début évasive.

    -Quand à ce... Joshua, il m'a affirmé pas mal de chose à ton sujet. Notamment le pourquoi tu es venue à Poudlard et pourquoi tu as fuis les Caraïbes. Parce que c'est bien ça? Tu as fui. De toute manière c'est ce que j'aurais fait à ta place. Etre traitée de criminelle à tous les coins de rue, ça doit être dur à supporter. Oui, je sais que tu as tuée ta mère qui a tuée la famille de ce Joshua. Telle mère, telle fille n'est ce pas?

    Bien sur, dans la lettre, il n'était pas marqué comment elle l'avait tuée ni comment la famille de Joshua est morte. Juste ce que je venais de dire. Mon ton était froid et impassible comme son comportement. Je repris la parole une dernière fois, me rapellant d'un détail.

    -Au fait, j'espère... enfin pour toi, que notre... petit marché resteras secret...

    Je laissais ma phrase en suspens pour lui montrer clairement mes intentions si jamais elle répétait cela à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise]

Revenir en haut Aller en bas

Discussion... Enfin chantage. mais c'est du pareil au même non? [PV Lise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Rez-de-chaussée :: Couloir-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit