Maraudeurs & Secrets

Les maraudeurs entament leur cinquième année à Poudlard.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Pataugeoire nocturne [PV Remus ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Katarina Jackson

Messages : 42
Points : 0
Date d'inscription : 24/10/2011

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Sunshine

MessageSujet: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Jeu 8 Déc - 21:03

En cette heure avancée de la nuit, je ne parvenais pas à fermer l'oeil. Trop de questions et pensées tournaient en boucle dans ma tête s'en parvenir à les fixer ou à y répondre. N'y tenant plus je me levais, m'habillais et me faufilais hors du dortoir, le plus silencieusement possible pour ne pas réveiller mes camarades assoupies.

La salle commune si déserte augmenta mon malaise et je ne m'attardais pas, me faufilant à l'extérieur. Le couvre feu était passé depuis longtemps, les couloirs étaient déserts et malgré mon respect habituel pour tout règlement, je restais assez sereine, me décidant à l'enfreindre. Un peu hors du temps et déconnectée. Je savais juste qu'il me fallait sortir de cette salle et me changer les idées. De l'exploration nocturne, quelle riche idée !

Le silence de la nuit avait quelque chose de réconfortant, c'était le bruit d'un simple froissement d'étoffe qui entrainaient des frissons le long de mon échine. Je m’arrêtais à chaque intersection de couloir, examinant les lieux et vérifiant que la voie était libre. Je n'avais pas de destination précise en tête alors je me laissais guider en un jeu étrange. La prochaine je prendrais à gauche, celle d'après aussi puis droite....
A l’aide d’un tableau connu, je parvins à me situer quelque part au deuxième étage. Mais j’entendis alors des caquètements que j’identifiais aussitôt comme Peeves avec un sursaut de peur. Je partis à toute allure dans la direction opposée, en entendant les chants lugubres de l’esprit frappeur se rapprocher.
N’ayant nulle part où aller, je m’enfermais dans les toilettes des filles. Je n’avais aucun risque de me faire découvrir ici, au beau milieu de la nuit. Peeves ne me suivrait pas, il ne venait que très rarement visiter le fantôme des lieux. Comme tout le monde, d’ailleurs.

Cette dernière n’était pas visible mais on pouvait voir qu’elle avait encore fait des siennes : plusieurs lavabos étaient ouverts, d’autres complètement arrachés. L’eau coulait à flot, envahissant la pièce. J’avais déjà de l’eau jusqu’aux chevilles mais ne m’en inquiétais pas vraiment.

Je me figeais soudain à l’entente d’un bruit dans le couloir. Peeves ? Non, c’étaient des pas, quelqu’un devait m’avoir entendu. Un professeur ? Un préfet ? Ou bien un autre rôdeur...
Je reculais lentement dans l’eau glacée et le plus silencieusement possible. L’eau devait couler jusque dans le couloir et avait du attirer l’attention de l’autre. Ce fut sûrement le cas car alors que je me figeais, la poignée de la porte s’abaissa et quelqu’un entra. Je ne pris pas la peine d’identifier l’identité de l’individu et m’enfermais dans la première des cabines. Je retenais presque ma respiration en entendant l’eau s’agiter en clapotis sous ses pas .
Pourvu qu’on ne m’ait pas entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Remus J. Lupin

Messages : 48
Points : 25
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : A toi de me trouver...

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Attention, je mords....

MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Lun 19 Déc - 3:58

Quelle horrible période que celle de la lune montante...si le professeur de botanique et les jardiniers y voyaient l'occasion de faire pousser les légumes et les plantes plus rapidement, pour moi c'était surtout le commencement de nuits pénibles. Jusqu'à la pire de toutes. Pour l'heure, j'étais assis au coin du feu dans la salle commune des Gryffondors. J'étais dispensé de rondes pour trois jours mais ne profitais guère plus de ces instants de repos. Je ne pouvais pas sortir, je ne voulais pas dormir. Il ne me restais plus qu'à dévorer des livres de magie à la lumière des flammes en attendant que le jour daigne se lever. Tout plutôt que d'affronter les terreurs nocturnes qui m'arrachaient des cris au beau milieu de la nuit. Tout plutôt que de réveiller encore mes camarades de dortoirs et de voir les regards compatissants de James, Sirius et Peter. Pendant la lune montante, je préférais enchainer les nuits blanches que de montrer mes larmes. Et Merlin sait que j'en ai versées des larmes de dégout, de haine, de peur, de honte...non, il fallait à tout prix que je m'ôte ces idées noires de la tête avant de faire une bêtise...

Luttant pour ne pas sombrer, je secouai la tête et frottai mes paupières lourdes. J'avais besoin d'air. Une petite escapade dans les couloirs me feraient le plus grand bien. Je posai délicatement le vieux grimoire sur le tapis et laissai glisser le plaid en laine de mes épaules. Il ne ferait que m'encombrer même si je savais que les couloirs seraient glacials à cette heure-là. Baguette, chaussures, pull, chocogrenouille, j'étais paré. Je sortis discrètement de la salle commune et me glissai dans les escaliers. Non d'un scout à pétard, que ce château semblait grand quand il ne grouillait pas d'élèves sur-excités...le mieux c'était de regarder le plafond du second ou du premier étage. Je descendis naturellement au second et restais pantois devant l'immensité de la cage d'escalier. Ca donnait envie de faire des échos. Un souffle froid sur ma nuque me tira de mes contemplations. Ne pas paniquer. Remus tu es un Maraudeur, tu es bourré de talent, tu ne crains absolument rien. J'inspirai profondément et me retournai d'un coup pour me retrouver nez à nez avec Peeves. Plaquant une main sur mes lèvres, j'étouffais un cri de surprise. Peeves, évidement. Ce qu'il pouvait être laid...l'esprit frappeur me susurra des mots que je ne compris qu'à moitié et je le fis fuir d'un chuchotement acerbe.

"Va cracher ta mauvaise haleine ailleurs Peeves!"

Sans demander mon reste, je le contournai et me dirigeai dans la direction opposée à la sienne, vers le couloir. Je serais même aller dans les cachots pour ne pas rester avec lui... je comptais rebrousser chemin dès que son rire perçant se serait éloigné mais je marchai soudain dans une flaque d'eau. Mais oui Remus, une flaque d'eau au second étage...et McGonagall danse le flamenco tous les samedi soirs hein...j'avançai d'un pas et constatai que la flaque s'étendait dans le couloir. Soit le manque de sommeil me donnait des hallucinations, soit...Mimi avait encore inondé les toilettes. Oh non... Pourquoi fallait-il que ça tombe sur moi? Le jour où je n'étais pas sensé gambader dans le château en plus. Tout doucement, je me dirigeai vers les toilettes et pointai ma baguette sur la poignée. J'ouvris finalement la porte en essayant de ne pas la faire grincer dans ses gonds. L'eau s'échappa de la pièce pour envahir le couloir derrière moi. J'entrai dans les toilettes des filles et m'approchai des cabines. Le déclic d'un loqué m'interpella soudain.

"Mimi?"

A tous les coups c'est elle qui était à l'origine de ce carnage. Ce n'étais pas la première fois que ce genre d'incident venait perturber ma nuit et/ou ma ronde. Je crois que la propriétaire des lieux m'aimait bien, elle était assez gentille au final. Mais ce déclic discret, ça ne pouvait pas être elle. Elle claquait la porte pour s'enfuir dans les canalisations. J'en conclus que quelqu'un d'autre avait trouvé refuge au second étage...

"Qui est là?"

Pas de réponse. J'ouvris une première porte, rien. Une seconde, toujours rien.

"Aller, sors de ta cachette...je sais que tu es là."

Je n'allais quand même pas devoir sévir un jour de repos non! Roh, bouze de dragon, ils ne pouvaient pas rester sagement dans leur dortoirs comme on le leur demandé?! Quoi "mauvaise foi"? Si c'était un serpent, je pouvais dire adieu à mon image de préfet sage et discret. Un préfet qui se balade seul dans les couloirs à une heure aussi tardive, alors qu'il n'est pas en ronde, ça fait un peu désordre...



_________________


"Qui songe à oublier se souvient."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Katarina Jackson

Messages : 42
Points : 0
Date d'inscription : 24/10/2011

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Sunshine

MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Mer 21 Déc - 17:22

"Mimi?"

C'était une voix de garçon. Oh non ! Quoique à cette heure, la présence d'une autre fille hors des dortoirs m'aurait étonné. La plupart ne faisaient pas le mur enfin comme pour beaucoup de choses, j'étais l'exception à la règle. Bizarre comme je me comportais davantage comme un garçon tout en na sachant pas me comporter avec eux ! Et étrange comme des milliers de pensées inutiles pouvaient nous envahir l'esprit dès que l'on craignait d'être découverte. Le bon point, c'est qu'il ne s'agissait ni du concierge et ni d'un professeur. Le mauvais ? Il pourrait sûrement me dénoncer...
Tout à mes réflexions, je m'appuyais un peu trop sur le loquet de la porte qui cliqueta avec fracas dans la pièce. Le clapotis de l'eau coulant toujours l'avait peut-être camouflé...

"Qui est là?"


Eh bien non ! Il avait l'oreille fine celui-là ! A moins que ce ne soit la pénombre qui lui développe les sens. Je restais silencieuse, retenant mon souffle derrière cette porte de cabinet tandis que j'entendais le bruissement de l'eau et ses pas spongieux qui se rapprochaient de ma cachette. Le grincement d'une porte qu'on ouvre, une deuxième...il se rapprochait dans ma direction.

"Aller, sors de ta cachette...je sais que tu es là."

Au moins c'était dit clairement ! Plutôt d'être prise pour une grosse nouille à rester immobile, attendant qu'il me découvre, je déverrouillai la porte. Si c'était un préfet, autant ne pas le mettre à bout, ça n'aurait fait qu'agraver mon cas. Nerveuse,je respirais un grand coup avant de me composer un visage plus neutre et d'ouvrir la porte. La pièce était assez sombre et je ne le distinguais pas pleinement, seulement par intermittence avec les quelques rayons de lune, s'infiltrant par les fenêtres magiques. Il devait avoir les cheveux châtains clairs voire un peu blond, son visage était dans la pénombre. Un raie de lumière me dévoila une insigne. Aie! Préfet, ennuis en perspective !
Je préferais prendre les devants même si je m'étonnais de sa présence était étrange. Les rondes des préfets étaient en général jusqu'à minuit, une heure du matin grand maximum. Pourquoi ce soir, ils avaient prolongés ?

- Écoute, je suis désolée. Je sais que je ne devrais pas me balader dans les couloirs au milieu de la nuit... c'était soit ça, soit je me passais par la fenêtre, si tu savais comme les filles de mon dortoirs ronflent fort...une vraie torture !


Mon père n'aurait sûrement pas approuvé, il m'aurait même accusé d'essayer de soudoyer un supérieur. Mais bon, il n'était pas là et mieux valait tenter l'humour si j'en avais pour des heures de retenues. Ce n'est qu'après que je songeais que si cela faisait plusieurs heures qu'il tournait dans ces couloirs lugubres, il ne prendrait peut-être pas mon cas avec autant de légèreté.
Bon, qu'avais-je autour de moi en cas de pépins ? Je souris intérieurement, de l'eau...à perte de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Remus J. Lupin

Messages : 48
Points : 25
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : A toi de me trouver...

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Attention, je mords....

MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Mer 11 Jan - 19:52

J'allais ouvrir une troisième porte quand une grande inspiration me coupa dans mon élan. Et la porte juste à côté s'ouvrit. Lentement, je tournai la tête vers l'intrus et m'aperçus que c'était une intruse. Blonde, élancée, les traits calmes pour quelqu'un qui venait d'être pris en flagrant délit de promenade nocturne. Je fronçai les sur-cils et me composai un visage de circonstance, surpris et un passablement agacé. En ronde, c'est tout à fait ce que j'aurais fait, parce que l'ennui quand on surprend quelqu'un en dehors des dortoirs c'est qu'on doit le punir. Et je n'aimais pas les punitions. La demoiselle en face de moi m'apostropha et tenta de se justifier.

- Écoute, je suis désolée. Je sais que je ne devrais pas me balader dans les couloirs au milieu de la nuit... c'était soit ça, soit je me passais par la fenêtre, si tu savais comme les filles de mon dortoirs ronflent fort...une vraie torture !

Pour le coup, ma mine stupéfaite fut naturelle. Qu'est-ce qu'elle me chantait celle-là? Oui d'accord, la vie en communauté avait des désavantages sérieux mais dans ce cas-là, on reste sagement dans sa salle commune et on ne vient pas perturber la nuit d'un préfet en vacances, au bord de la crise de nerfs à cause du manque de sommeil et complètement à côté de ses pompes!

"Oh, je te comprends, j'ai les même à la maison..."

Et voilà que je me mettais à parler comme une femme au foyer atteinte du baby-blues....Ressaisis-toi Remus.

"Mais ce n'est pas une raison pour désobéir au règlement. Si on te demande de rester dans ton dortoir la nuit, c'est pour une bonne raison. Quel est ton nom?"


Et me revoilà dans mon costume de flic de la nuit! Youpi. Je fis un pas pour dégourdir mes muscles qui commençaient à s'engourdir et le clapotis de l'eau me rappela pourquoi j'étais venu là...

"Kate... Tu sais ce qui s'est passé ici?...Bon, aide-moi à fermer les robinets s'il te plait, au moins ta présence ici aura été un minimum justifiée."

Bouhaaa...je n'aimais pas jouer les préfets zélé. Ca ne m'allait pas ce rôle. Surtout ce soir-là en fait...


_________________


"Qui songe à oublier se souvient."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Katarina Jackson

Messages : 42
Points : 0
Date d'inscription : 24/10/2011

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Sunshine

MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Ven 13 Jan - 13:06

Il paraissait assez las, en fait. L'air qu'il avait affiché à ma vue était plutôt réprobateur mais mon explication bancale avait réussi à lui arracher quelques mots ennuyés comme s'il ne m'en voulait pas personnellement. Mais ça ne dura pas ! Comme s'il s'était soudain souvenu de son grade, le jeune homme me reprit vertement. C'est vrai que je m'y attendais un peu... mais ça n'était pas une raison ! Lui aussi était levé et se promenait dans les couloirs alors qu'on avait le même âge ! Mais pas les même responsabilités, me souvenais-je en baissant les yeux sous son regard courroucé. Tout simplement, le directeur l'avait jugé digne de confiance pour le poste et pas moi.
Lorsque le préfèt me demanda de décliner mon identité, je lâchais dans un soupir :

- Kate Jackson de Serdaigle.


Je relevais les yeux vers lui sans trop y croire lorsqu'il proposa de l'aider afin que ma présence semble..justifiée. Allait-il fermer les yeux pour cette fois sans rien dire de ma petite incartade ?
Observant la salle inondée, je m'étonnais même qu'il demande ce qui était arrivé. On était dans les toilettes du fantôme le plus capricieux de l'école, ça semblait plutôt évident ! Il devait être assez fatigué pour passer devant l'essentiel.
J'haussais les épaules.

- Ben c'est Mimi... elle a encore dû se laisser aller suite à une réflexion de Peeves.
C'est fou comme elle est susceptible.
marmonnais-je pour moi-même.

De tous les fantômes, elle était bien la plus pénible à toujours se plaindre et s’apitoyer sur sa mort. Elle avait qu'à aller ailleurs si elle ne voulait pas rester âme errante. J'avais lu quelque part que les âmes devenues fantômes avaient pu choisir leur destinées...à moins que ce soit pas le cas. Il faudrait que je pense à en demander plus auprès de la Dame Grise....
Je dépassais le préfet, décidément peu commode, pour arrêter tous les robinets dévalant à flots, en slalomant entre divers objets et débris, éparpillés dans l'eau. Je butais contre un et m'étalais de tout mon long dans l'eau glaciale, aspergeant bien entendu Lupin au passage.

- Nom d'un basilic asthmatique !


Je me relevais, pateaugeais et retombait avant de parvenir à m'accrocher au lavabo le plus proche pour me hisser en pestant. Je tentais de fermer ce satané robinet et réprimais un autre juron en découvrant qu'il avait carrément été arraché ! ! L'eau semblait affluer de plus en plus vite mais j'ignorais avec quel sortilège la contenir. Me penchant davantage pour mieux l'observer, je réfléchit à voix haute :

- Ce robinet est salement amoché ! Un vrai travail de gnome ! Arraché, il n'y a qu'avec un sort que l'on pourra arranger cela. Une idée ?

Je me tournais vers le préfèt pour voir s'il était d'accord et le retrouvait presque aussi trempé que moi. Oups ! C'était moi qui l'avait arrosé de la sorte ? La réponse était affichée sur son visage. Réprimant un sourire, je m'excusais comme je le pouvais.

- Désolée... j'ai glissée.

Explication devenue inutile évidemment !
Devant sa mine et imaginant la mienne qui ne devait pourtant pas être mieux, j'éclatais de rire. Ce n'était pas la bonne situation sans doute mais, Merlin que ça faisait du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Remus J. Lupin

Messages : 48
Points : 25
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : A toi de me trouver...

Feuille de personnage
Ascendance: Sang mêlé
Copyright: Attention, je mords....

MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ] Mer 15 Fév - 23:13

Bon c'était décidé, je bouclais cette histoire de robinets et de jeune fille en manque d'adrénaline et hop, direction la salle commune des Gryffondors. Oh ouiiiii, un roupillon sur le canapé moelleux, au coin du feu, bien au chaud...


- Nom d'un basilic asthmatique !

Nom d'un basilic asthmatique....nom d'un basilic asthmatique ! C'est tout ce qu'elle trouvait à dire cette godiche ?! Statufié, je regardais mon uniforme trempé. Voilà, je venais de passer du statut de préfet fatigué-affamé-passablement sur les nerfs, à loup-garou épuisé-affamé-irité au plus au point. Et mouillé. Je marmonnais dans ma barbe sur les nuits blanches, grommelais à propos des idiotes dégourdies comme des balais sans poils -même si j'avoue que mon jugement était largement altéré par la fatigue. Et allé! Voilà qu'elle glissait une seconde fois avant de se rattraper au lavabo.
Elle me parla du robinet arraché à la méthode gnome -franchement, qu'est-ce que des gnomes auraient fait là? Elle était complètement toquée celle-là... Elle continuait à parler dans le vide, comme si je n'existais pas...une solution, une solution, pas compliqué quand même...

"Et pourquoi pas un reparo tiens?"


J'avais employé mon ton le plus ironique et levé les yeux aux ciels. Non seulement elle était tarte mais en plus elle avait une graine de citrouille à la place du cerveau? C'était pourtant une Serdaigle que Diable! Et pardon, non? Je puais? è.é Oui, je sais je sais...gniagniagnia, Remus il est pas si cool que ça en fait....gniagniagnia, qu'est-ce qu'il peut être chiant quand il est crevé...ouais bah, figurez-vous que c'était pas marrant d'être pas marrant! Enfin bon, je divague.

- Désolée... j'ai glissée.

Bah enfin.

"Pas..."

Grave. Kate éclata de rire en me voyant. C'est ma tête qui la faisait rire? C'est parce que j'avais l'air d'un chien mouillé?! AAAAAAH! Laissez-moi l'égorger Merliiiiiin! Non, zen Rem, tu es un préfet, tu es gentil et doux comme un mouton-garou, tu es gentil, tu ne fais pas de mal aux demoiselles esseulées, au beau milieu des toilettes à 3h du matin.

"Et ça te fait rire? Si j'étais dans une mauvaise posture comme toi, je ferais profile bas pour ne pas aggraver mon cas."

Parfois, je me demande comment je pouvais faire partie des types les plus populaires de Poudlard...c'était quand même fou. Ah, pauvre Kate. Je sais, c'était horrible de reporter sur elle toute ma mauvaise humeur mais que voulez-vous? Ca faisait du bien aussi de craquer parfois.

"Bon, finissons-en avec ces robinets que je puisse aussi me débarrasser de toi."


Non, pas au sens, "je vais te découper en morceaux et t'enterrer au fond de la forêt interdie". Je ne suis pas sadique.

_________________


"Qui songe à oublier se souvient."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pataugeoire nocturne [PV Remus ]

Revenir en haut Aller en bas

Pataugeoire nocturne [PV Remus ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs & Secrets :: Poudlard :: Deuxième étage :: Toilettes de Mimi Geignarde-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit